Ambassade américaine: l'Autorité palestinienne rappelle 4 ambassadeurs en Europe

Ramallah (Territoires palestiniens) - La direction palestinienne basée en Cisjordanie occupée a annoncé mercredi le rappel de ses ambassadeurs dans quatre pays de l'Union européenne, qui avaient envoyé des représentants à une cérémonie israélienne en l'honneur de l'ouverture de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem.

L'Autriche, la Hongrie, la République tchèque et la Roumanie sont concernées, ont indiqué les Affaires étrangères palestiniennes.

Des représentants de ces pays ont pris part à une cérémonie avec la délégation américaine au ministère des Affaires étrangères israélien dimanche, veille de l'inauguration de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem, sapant l'unité de l'Union européenne (UE) sur la question de Jérusalem.

L'UE se conforme à un consensus international de plusieurs décennies selon lequel les ambassades doivent être installées ailleurs qu'à Jérusalem tant que le statut de la ville n'aura pas été réglé. Elle soutient la solution dite "à deux Etats", donc la création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël, avec Jérusalem pour capitale des deux Etats.

L'UE a décliné l'invitation israélienne à la réception de dimanche, a dit une porte-parole.

Israël s'est emparé de Jérusalem-Est en 1967 et l'a annexée. Une loi fondamentale de 1980 a entériné Jérusalem comme capitale "éternelle et indivisible" d'Israël. Le Conseil de sécurité de l'ONU a déclaré la loi "nulle et non avenue", et appelé tous les Etats qui avaient leur mission diplomatique à Jérusalem à l'en retirer.

L'ONU continue à considérer Jérusalem-Est comme occupée.

Le ministère des Affaires étrangères palestinien juge la participation des envoyés des quatre pays à la réception israélienne de dimanche comme une "grave violation du droit international et des résolutions des Nations unies", a-t-il dit dans un communiqué.

La décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade des États-Unis, jusqu'alors installée à Tel-Aviv, a ulcéré les Palestiniens.

Ces derniers y voient la négation de leurs revendications sur Jérusalem-Est, dont ils veulent faire la capitale de l'État auquel ils aspirent.

La direction palestinienne a suspendu les contacts avec les officiels américains depuis l'annonce par M. Trump, le 6 décembre, de sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Elle a annoncé mardi le rappel de son ambassadeur aux Etats-Unis.

Jusqu'alors, seuls le Guatemala et le Paraguay se sont fermement engagés à suivre l'exemple américain. Cependant, la décision américaine semble avoir mis à l'épreuve l'unité européenne.

La République tchèque a rapporté samedi avoir, avec la Hongrie et la Roumanie, bloqué l'adoption d'une déclaration européenne critique sur le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem.


(©AFP / 16 mai 2018 13h33)
News les plus lues