Ankara s'entend avec Washington sur une zone de sécurité en Syrie

La Turquie et les Etats-Unis se sont mis d'accord sur la création d'une "zone de sécurité" dans le nord de la Syrie. Les forces turques et américaines bombarderont les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ou les combattants kurdes qui se trouveraient dans cette zone.

"Si le PYD (Parti kurde de l'union démocratique, ndlr) ou Daech (acronyme arabe de l'EI) pénètrent dans cette région, ils seront frappés par la Turquie et par les Etats-Unis", a annoncé mardi le sous-secrétaire d'Etat turc aux Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu sur la chaîne de télévision CNN Türk.

Des combattants rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) seront chargés de patrouiller au sol cette zone d'une centaine de kilomètres de long sur 45 de large.

Fin juillet, Washington et Ankara avaient annoncé leur intention de repousser les djihadistes hors d'une bande de terre sur une portion de la frontière turco-syrienne. Ces derniers jours, l'EI a accentué ces opérations dans ce secteur situé au nord d'Alep, notamment dans la ville de Marea, à 20 km au sud de la frontière turque.

Lundi, le Front al Nosra, groupe rebelle syrien affilié à Al Qaïda, a annoncé son retrait de ces zones.

(ats / 11.08.2015 19h18)