Appel d'écologistes à l'annulation d'un salon international sur le pétrole offshore

Bayonne - Plusieurs associations écologistes mobilisées à l'occasion de la COP21 ont appelé vendredi à l'annulation d'un salon professionnel sur l'exploitation du pétrole offshore, prévu à Pau du 5 au 7 avril, qu'ils considèrent en contradiction totale avec les engagements de l'accord de Paris sur le climat.

Organisé par le spécialiste américain de l'exploration en eaux profondes Quest Offshore en partenariat avec le Français Total, l'événement, baptisé MCE Deep water development, représente une COP21 des fossoyeurs du climat, selon ses détracteurs qui annoncent, dans un appel adressé à l'AFP, qu'ils empêcheront la tenue de ce sommet par des actions de désobéissance.

Alors que le monde entier se rassemble pour contenir le réchauffement climatique au-dessous de 2°C, objectif pour lequel il faut laisser 80% des ressources fossiles dans le sol, eux se réunissent pour faire péter sciemment cet accord, ont déploré Txetx Etcheverry, du collectif basque Bizi!, et Cécile Marchand, porte-parole du mouvement national Action non-violente COP 21 (ANV-COP21), à l'origine de la mobilisation.

Tout ce qui a été préconisé à Paris, à savoir la baisse des émissions de gaz à effet de serre, donc la baisse de l'exploitation des hydrocarbures, est ici balayé, abonde Olivier Dubuquoy, géographe et membre de l'association mobilisée contre l'exploitation pétrolière offshore, The Nation Ocean, associée à l'appel à bloquer le salon.

Les Amis de la Terre, l'organisation non-gouvernementale (ONG) américaine 350.org ainsi que la Coordination européenne des Alternatiba soutiennent également l'initiative.

anr-jb/pfe/it/sg

TOTAL

(©AFP / 26 février 2016 10h45)