Attentive aux résultats d'entreprises, Wall Street monte avec entrain

Des traders à la Bourse de New York, le 10 avril 2018 / © AFP/Archives / Bryan R. Smith
Wall Street a nettement progressé lundi, les investisseurs se concentrant sur la saison des résultats, de bonne facture jusqu'à présent, et reléguant au second plan les craintes d'un éventuel durcissement des tensions géopolitiques et commerciales.

L'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, s'est apprécié de 0,87% à 24.573,04 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est monté de 0,70% à 7.156,28 points.

L'indice élargi S&P 500 a gagné 0,81% à 2.677,84 points.

"Si le marché a la possibilité de se focaliser sur les résultats d'entreprises, leurs bénéfices et leurs dividendes, et de ne pas se laisser distraire par les gros titres et les tweets (en provenance de Washington) alors les indices devraient bien s'en sortir", avance Jack Ablin, responsable de la stratégie d'investissement chez Cresset Wealth Advisors.

Les chiffres du premier trimestre s'annoncent dans leur ensemble "remarquables", estime-t-il. "Il ne faut pas oublier qu'en décembre dernier, les analystes prévoyaient une croissance des bénéfices de l'ordre de 11%, on en est à près de 20% désormais", souligne le spécialiste.

Lundi la séance a été notamment marquée par le bond de 34% du bénéfice net de Bank of America (+0,44%), à la faveur d'une baisse de ses impôts et d'une hausse des prêts accordés aux ménages, en attendant la publication après la clôture des chiffres du spécialiste de la vidéo en ligne, Netflix (-1,24%).

- Amazon abandonne un projet -

Les craintes d'une escalade des tensions autour de la Syrie sont restées à l'esprit des courtiers.

Mais "les frappes menées par les Etats-Unis contre la Syrie ont finalement été interprétées par les marchés comme un non-événement", dans la mesure où elles sont restées limitées et ne seront a priori pas renouvelées dans l'immédiat, remarque Fawad Razaqzada de Forex.com.

Du côté des indicateurs, le rebond plus fort que prévu des ventes au détail en mars, signe d'une consommation solide dans le pays, a éclipsé des statistiques moins éclatantes comme le ralentissement de la progression de l'activité manufacturière dans la région de New York en avril.

Les distributeurs de médicaments CVS et Walgreens ont bondi de respectivement 4,21% et 3,76% après des informations de la chaîne de télévision CNBC selon lesquelles Amazon (+0,75%) a abandonné le projet de vendre et acheminer des produits pharmaceutiques aux hôpitaux.

Toujours dans le secteur de la santé, la compagnie pharmaceutique Merck est montée de 2,59% après avoir dévoilé les résultats d'une étude clinique montrant que son nouveau médicament phare, le Keytruda, réduisait chez les patients atteints d'un cancer du poumon à un stade avancé le risque de décès de 51% quand il était utilisé en association avec des chimiothérapies, en comparaison avec les chimiothérapies seules.

La compagnie pharmaceutique Bristol-Myers Squibb a elle publié une étude montrant que l'utilisation de deux de ses médicaments, Opdivo et Yerviy, réduisait de 42% le risque de progression du même type de cancer ou de décès, comparé au traitement de la maladie par chimiothérapie uniquement. Son action a chuté de 7,79%.

Ces résultats cliniques sont importants dans la mesure où le cancer du poumon est celui qui tue le plus dans le monde, le nombre de victimes de cette maladie étant chaque année plus élevé que le nombre de personnes décédant de cancers du colon, du sein et de la prostate d'après Merck.

Le marché obligataire était quasiment stable: le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis évoluait vers 20H35 GMT à 2,829% contre 2,827% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,024% contre 3,027% à la précédente clôture.



(©AFP / 16 avril 2018 22h53)


News les plus lues