Avec Trump, l'idée d'un Etat palestinien est révolue

Jérusalem - Le ministre israélien de l'Education Naftali Bennett, chef de file du lobby colon, a déclaré mercredi que l'idée de créer un Etat palestinien coexistant avec Israël était révolue avec l'élection de Donald Trump.

La victoire de Trump offre à Israël la chance de renoncer immédiatement à l'idée de création d'un Etat palestinien, a dit dans un communiqué M. Bennett, partenaire essentiel de la coalition gouvernementale et connu pour son opposition à un Etat palestinien.

Telle est la position du président élu Donald Trump et telle devrait être notre politique, tout simplement (...) L'époque de l'Etat palestinien est révolue, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu n'avait toujours pas réagi, plus de deux heures après, à la victoire de M. Trump. M. Netanyahu soutient officiellement la solution dite à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien coexistant en paix avec l'Etat d'Israël. Une telle perspective paraît cependant plus éloignée que jamais.

En l'absence de réaction de M. Netanyahu, plusieurs responsables israéliens ont salué la victoire de M. Trump et l'ont appelé à tenir sa promesse très controversée de déplacer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Un tel transfert romprait avec la politique historique des Etats-Unis: le statut de Jérusalem reste en effet une des querelles les plus centrales du conflit israélo-palestinien et les Etats-Unis ne reconnaissent pas Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat, la ministre adjointe des Affaires étrangères Tzipi Hotovely et la ministre de la Justice Ayelet Shaked ont tous appelé M. Trump à tenir cette promesse faite pendant sa campagne.

L'élection de M. Trump symbolise un avenir fait de nouvelles opportunités pour Israël, a dit Mme Hotovely, membre du parti de M. Netanyahu, dans un communiqué, le meilleur départ que pourraient prendre les relations avec la nouvelle administration (américaine) consisterait à tenir la promesse de déplacer l'ambassade américaine à Jérusalem.

(©AFP / 09 novembre 2016 11h26)