Aviation d'affaires: l'EBACE maintient sa trajectoire

Genève (awp/ats) - Le Salon de l'aviation d'affaires à Genève (EBACE), le plus grand de ce type en Europe, a acté la reprise mondiale dans la branche. Au terme de trois jours, l'affluence est stable à environ 13'000 visiteurs, ont indiqué mercredi les organisateurs.

Cette édition a été "pleine d'énergie", s'est réjoui le nouveau directeur général de l'Association européenne de l'aviation d'affaires (EBAA) Brandon Mitchener. Plusieurs discussions politiques ont été menées et quelques contrats ont également été conclus.

Le patron la NBAA, homologue américaine de l'EBAA qui coorganise la réunion avec elle, Ed Bolen s'est lui dit "confiant" sur le fait que le salon continuera à contribuer de manière importante à l'industrie de l'aviation privée. L'EBACE restera à Genève jusqu'en 2021 au moins.

Plus de 400 exposants, en léger recul, étaient présents au total et 60 avions étaient exposés. L'entreprise nidwaldienne Pilatus a dévoilé la dernière amélioration de son PC-24 qui devrait être homologuée en fin d'année.

AUGMENTATION EN SIX MOIS

Le salon a eu lieu alors que la croissance a repris pour le secteur. Selon des chiffres publiés il y a une dizaine de jours par l'association des constructeurs d'avions, les livraisons mondiales d'appareils d'affaires ont davantage progressé au premier trimestre que celles du total des avions. La hausse a atteint près de 7% avec 130 appareils vendus.

La croissance a repris aux Etats-Unis, alors que la progression a été plus faible en Europe. "Nous avons eu six mois de croissance continue dans les chiffres du trafic et ils sont les meilleurs depuis 2011", avait affirmé début mai M. Mitchener. Le secteur avait été confronté ces dernières années à des chiffres stables.

Après l'EBACE, le nouveau patron de l'EBAA a admis que l'aviation d'affaires fait face à d'importants "défis". Mais il a expliqué avoir constaté au salon des possibilités de poursuivre la croissance de ce secteur.

Pour autant, le contexte est contrasté. Genève aéroport, deuxième plate-forme en Europe, a été confronté à une baisse du trafic d'affaires en 2016. Une étude publiée la semaine dernière pour la première fois a chiffré le poids du secteur à plus de 1% du produit intérieur brut (PIB) cantonal.

PRÈS DE 500 MILLIONS DE FRANCS

Le chiffre d'affaires des 15 compagnies présentes sur le site a atteint plus de 495 millions de francs. "C'est une baisse notable", avait indiqué récemment à l'ats le président de l'Association genevoise de l'aviation d'affaires (AGAA) Walter Chetcuti.

La Suisse constitue le troisième marché européen des avions d'affaires de taille moyenne ou grande. Trente-deux nouveaux appareils de ce type ont été livrés, soit 7% du total européen, de 2012 à 2016, selon une autre étude dévoilée mardi à Genève.

Selon les estimations, la valeur de ces commandes a atteint 1,6 milliard de dollars (plus d'1,5 milliard de francs), a indiqué la société britannique de financement de l'aviation privée Global Jet Capital.

ats/buc

(AWP / 24.05.2017 19h12)
News les plus lues