Ayrault estime qu'un règlement à Chypre est en bon chemin

Nicosie - Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a estimé qu'un règlement sur la réunification de Chypre était en bon chemin, lors d'une tournée régionale qui l'a conduit mardi en Grèce puis sur l'île méditerranéenne divisée.

Chypre, voilà un bel exemple de ce que les Européens pourraient contribuer à régler en cohérence avec nos valeurs, avec le droit européen, a affirmé le chef de la diplomatie française, en rencontrant mardi à Athènes le chef de l'État grec, Prokopis Pavlopoulos.

Nous sommes sur le bon chemin. En tout cas, j'espère que nous pourrons vite pouvoir proclamer, enfin, que nous avons réglé ensemble la question chypriote, a ajouté M. Ayrault.

Le chef de la diplomatie française s'est ensuite rendu à Chypre, dernière étape d'une tournée régionale entamée dimanche à Ankara, et a réaffirmé le soutien de la France aux pourparlers de paix.

Dans un monde troublé, incertain, menacé par des fractures (...) et la montée des discours de méfiance, une réunification serait un formidable message d'espoir pour la région, a déclaré M. Ayrault en évoquant les conflits dans les pays alentour, notamment en Irak et en Syrie.

La France espère que cette division anachronique ne sera bientôt plus qu'une page d'histoire que les Chypriotes auront eu le courage de tourner, a-t-il encore déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue chypriote Ioannis Kasoulides à Nicosie.

M. Ayrault s'est ensuite entretenu avec le président de la République de Chypre Nicos Anastasiades (chypriote-grec), puis avec le dirigeant chypriote-turc Mustafa Akinci.

Les deux dirigeants négocient sous l'égide de l'ONU pour réunifier l'île méditerranéenne, divisée depuis l'invasion en 1974 de sa partie nord par la Turquie en réaction à un coup d'État visant à rattacher le pays à la Grèce.

Ils ont fait part en septembre de leur résolution à intensifier leur effort pour parvenir à un accord avant fin 2016.

L'autorité de la République de Chypre, membre de l'Union européenne, ne s'exerce de facto que sur les deux-tiers sud de l'île, où vit la communauté chypriote grecque.

La communauté chypriote turque vit dans la République turque de Chypre du Nord (RTCN, autoproclamée et reconnue seulement par Ankara).

(©AFP / 25 octobre 2016 19h54)
News les plus lues