Banco Popular va supprimer près 20% de son effectif pour être plus rentable

Madrid (awp/afp) - La banque espagnole Banco Popular a annoncé mardi son intention de supprimer près de 3000 postes en Espagne dans le cadre de son plan de restructuration, à l'instar des autres grandes banques du pays qui tentent d'améliorer leur rentabilité.

"Ce processus de restructuration touchera un nombre compris entre 2900 et 3000 personnes, en fonction de l'application définitive des mesures d'optimisation" du réseau d'agences, en cours de négociation avec les syndicats, a annoncé la banque dans un communiqué.

La banque, qui compte environ 15'500 employés, se séparerait donc de près de 20% de son effectif.

Banco Popular emploie "près de 1700 employés de 59 ans ou plus", précise le texte.

Parmi les mesures envisagées figurent la suppression d'environ 300 agences, sur les 2000 que compte la banque en Espagne.

Les investisseurs ont réagi favorablement à cette annonce: l'action de Banco Popular gagnait 0,37% à 1,10 euro vers 15H00, dans un marché en hausse de 0,03%.

Banco Popular, septième banque espagnole en termes de capitalisation boursière, emboîte ainsi le pas des plus grands établissements du pays, confrontés à une rentabilité en berne.

La première banque espagnole, Banco Santander, a lancé au printemps un plan de départs volontaires pour 1400 salariés et prévoit de fermer 450 agences.

CaixaBank prévoit 3000 départs via notamment des retraites anticipées, dans son plan stratégique 2015-2018.

L'Espagne possède le réseau d'agences bancaires le plus dense d'Europe de l'Ouest, 8,6 pour 10'000 habitants, contre une moyenne de 5 dans l'Union européenne, selon une étude du cabinet Roland Berger.

La filière a déjà traversé une restructuration sévère après l'explosion d'une bulle immobilière en 2008, qui l'avait quasiment mise à terre. Près d'un quart des postes ont été supprimés depuis, selon la Banque d'Espagne.

Le gouvernement avait dû recourir en 2012 à un plan de sauvetage européen de 41,3 milliards d'euros pour son secteur bancaire.

Banco Popular a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net quasi nul, après avoir eu recours à une augmentation de capital de 2,5 milliards d'euros pour renforcer son bilan et améliorer sa rentabilité.

La banque a annoncé vendredi qu'elle envisageait de créer une entité à part pour se débarrasser de 6 milliards d'actifs immobiliers douteux, liés à des crédits risquant de ne pas être remboursés.

Le taux de créances douteuses de Banco Popular est plus élevé que la moyenne du secteur bancaire espagnol.

afp/buc

(AWP / 20.09.2016 16h27)