Bourse Zurich: ambiance positive en attendant la Fed

Zurich (awp) - La Bourse suisse évoluait sur une note légèrement positive jeudi en fin de matinée, poursuivant sur la hausse de la veille. La place zurichoise profitait de l'optimisme qui régnait mercredi soir à Wall Street, où les indices ont terminé en nette progression au lendemain des élections de mi-mandat.

La Bourse de New York a fini sur une forte poussée, affichant sa satisfaction d'en avoir terminé avec l'incertitude liée à ce scrutin malgré la perspective de blocage législatif que suggère un Congrès divisé. Le Dow Jones a pris 2,13% et le Nasdaq 2,6%.

Les investisseurs vont surveiller une série d'indicateurs macroéconomiques et surtout l'issue en soirée de la réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et la conférence de presse du président Jerome Powell.

Les analystes estiment que la Fed laissera ses taux inchangés dans la fourchette de 2% à 2,25%. Elles les a déjà augmentés trois fois cette année d'un quart de point de pourcentage pour éviter une surchauffe de l'économie.

A 10h43, le SMI progressait de 0,46% à 9090,19 points, le SLI engrangeait 0,37% à 1431,12 points et le SPI prenait 0,43% à 10'706,53 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 reculaient, une (Partners Group) était stable et 16 montaient.

Le trio perdant était composé d'AMS (-2,4%), SGS (-2,0%) et Swatch (-1,5%). Le spécialiste de l'inspection et de la certification a raboté mercredi ses objectifs.

UBS (+0,9%) se reprenait par contre après avoir été chahuté dans les premiers échanges. La banque fait face à de nouveaux remous judiciaires aux Etats-Unis, alors que l'établissement est déjà sur le banc des accusés en France dans une autre affaire. La banque aux trois clés s'attend à être poursuivie par le Département américain de la Justice (DoJ) dans le cadre d'une plainte civile pour des accusations liées à l'émission, la souscription et la vente de titres adossés à des prêts immobiliers (RMBS).

Sa consoeur Credit Suisse (+1,4%) accélérait encore plus franchement.

Parmi les autres gagnants de la séance se trouvaient Temenos (+2,7%), Swiss Re (+1,6%) et Lafargeholcim (+0,9%).

Zurich Insurance (+0,4%) avançait plus modestement. Affichant des primes brutes en hausse dans l'assurance dommages après neuf mois, l'assureur s'estime en bonne voie pour réaliser les objectifs visés pour 2019. De janvier à fin septembre, le volume souscrit dans les affaires non vie s'est étoffé de 2% à 25,87 milliards de dollars.

Les poids lourds de la cote Nestlé (+0,4%), Novartis (+0,9%) et Roche (+0,4%) soutenaient l'ambiance positive. Barclays a relevé l'objectif de cours du géant de l'alimentaire.

Sur le marché élargi, Georg Fischer (+2,6%) était recherché, profitant de nouvelles commandes en Chine pour un total de 370 millions de francs.

Wisekey (+2,2%) lance un téléphone portable "hypersécurisé" basé sur la chaîne de registres (blockchain) et permettant de gérer de la cryptomonnaie.

SIG Combibloc (+0,7%) était porté par des recommandations d'analystes de Barclays, Goldman Sachs et UBS.

Sunrise (-1,7%) cédait ses gains initiaux. L'opérateur a poursuivi sa croissance et a amélioré sa rentabilité au troisième trimestre.

Valiant (-0,2%) reculait. La banque a poursuivi sa marche en avant au troisième trimestre, avec une hausse des volumes des hypothèques. En termes de recettes et de résultats, la forte dynamique enregistrée lors des six premiers mois de l'année semble s'être estompée.

Schmolz+Bickenbach (-2,5%) a clôturé le troisième trimestre dans le rouge, en dépit d'une amélioration de la performance. La perte nette s'est établie à 3,7 millions d'euros, contre -7,0 millions lors de la même période en 2017.

al/jh

(AWP / 08.11.2018 11h30)
News les plus lues