Bourse Zurich: clôture légèrement négative, le SMI reste sous les 9000 points

Zurich (awp) - La Bourse suisse a clôturé mercredi sur une notre légèrement négative. Le SMI a terminé un peu sous la barre symbolique des 9000 points. A part Novartis qui a fourni des précisions sur ses objectifs et remanié sa direction juridique dans la foulée d'un scandale, le front des nouvelles d'entreprises suisses a été calme.

A New York, Wall Street progressait légèrement en début de séance, après des indicateurs mitigés. "L'attention du marché reste sur les taux des bons du Trésor et le dollar", ont commenté les analystes de Charles Schwab.

Le taux de rendement sur les bons du Trésor à dix ans, la dette la plus surveillée par les marchés, se détendait un peu après avoir grimpé mardi jusqu'à 3,09%, son plus haut niveau depuis juillet 2011, en évoluant à 3,075%.

Les investisseurs gardaient par ailleurs à l'oeil les négociations des Etats-Unis sur la scène mondiale, notamment les relations commerciales avec la Chine et le dossier de l'Alena.

Toujours outre-Atlantique, les mises en chantier de logements ont diminué de 3,7% en avril sur un mois, alors que les analystes avaient prévu un repli de 0,7%. Le même mois, les autorisations de construire ont baissé de 1,8% contre -2,1% prévu. La production industrielle en avril un peu plus que ne s'y attendaient les analystes et a été révisée à la hausse pour mars, selon. En avril, elle a atteint 0,7%. Pour mars, elle a été révisée à 0,7% également, contre 0,5% initialement annoncé. Sur un an, elle a progressé de 3,5%.

Dans la zone euro, le taux d'inflation annuel en avril a été confirmé à 1,2%, contre 1,3% en mars, sans changement par rapport à la première estimation du 3 mai. L'Allemagne a confirmé une inflation de 1,6% en avril et l'Italie a vu les commandes à l'industrie progresser de 2,6% en mars sur un an. En France, les créations d'entreprises sont restées stables.

Le SMI a terminé en baisse de 0,23% à 8973,88 points, avec un plus haut à 9002,80 points et un plus bas à 8951,28 points. Le SLI a cédé 0,37% à 1483,05 points et le SPI 0,29% à 10'686,80 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 20 ont reculé, neuf avancé et Schindler a fini stable.

Novartis (-0,3%) a annoncé des remaniements au sein de sa direction, notamment le départ du responsable juridique Felix Ehrat, qui quitte le groupe pharmaceutique en raison de l'affaire liée au cabinet Essential Consultants, détenu par Michael Cohen, l'avocat du président des Etats-Unis Donald Trump. Le géant pharmaceutique a également confirmé et précisé sa stratégie à moyen terme.

Roche (+0,2%) a annoncé que sa filiale nippone Chugai a obtenu des autorités sanitaires taïwanaises l'homologation pour son médicament Alecensa dans le traitement d'un type de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Le troisième poids lourd Nestlé a cédé 0,1%. Bryan Garnier a réduit l'objectif de cours et confirmé "neutral". L'analyste a notamment relevé que, sans une gestion de portefeuille plus agressive, il sera difficile d'atteindre la croissance visée du chiffre d'affaires de 4 à 6% d'ici 2020.

Les bancaires ont aussi perdu du terrain. Credit Suisse (-1,6%) a annoncé une collaboration avec la société financière israélienne aMoon. Les clients du groupe zurichois, hors Canada et Etats-Unis, bénéficieront d'un "accès exclusif" à un fonds d'investissements. UBS (-1,6%, 2e plus mauvaise performance du jour) et Julius Bär (-1,1%) ont aussi fléchi.

Avec UBS, Sonova (-2,7%) et Dufry (-1,6%) complètent le trio des plus gros perdants.

Sur le podium, on trouve Logitech (+0,7%), Clariant et Richemont (chacun +0,6). Ce dernier a lancé une nouvelle marque de montres Baume dans le segment de prix inférieur.

Sur le marché élargi, l'agrégateur d'offres de voyages en ligne Lastminute.com (-0,1%) a annoncé le succès de son offre partiel de rachat de ses propres titres.

Le nouveau venu à la Bourse suisse Polyphor (-2,3%) a perdu terrain au lendemain de son introduction.

rp/al

(AWP / 16.05.2018 18h15)
News les plus lues