Bourse Zurich: en repli dans un marché calme, Roche pèse

Zurich (awp) - La Bourse suisse évoluait en légère baisse jeudi matin, ne parvenant pas à rebondir après le repli de la veille. Dans un marché plutôt calme, la place zurichoise ne profitait pas de la tendance positive à Wall Street, qui a terminé mercredi soir en hausse malgré les inquiétudes sur les tensions géopolitiques et la montée des taux.

"Les principaux indices américains ont fini en légère hausse hier soir malgré la vigueur du dollar, la poursuite de la progression du rendement des Treasuries et des doutes qui entourent d'un côté la réunion entre (le président américain) Donald Trump et (le dirigeant de la Corée du Nord) Kim Jong Un et d'un autre côté les relations commerciales sino-américaines", ont commenté les analystes de Mirabaud Securities.

Le front des nouvelles macroéconomiques était également clairsemé. Dans l'Union européenne, le marché automobile a affiché une progression de 9,6% en avril, confirmant sa bonne forme avec des hausses sur les cinq grands marchés nationaux. Dans l'après-midi, les Etats-Unis publieront les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et l'indicateur composite de l'activité économique.

A 11h04, le SMI reculait de 0,27% à 8950,60 points, le SLI lâchait 0,02% à 1482,72 points et le SPI cédait 0,18% à 10'667,59 points. Sur les 30 valeurs vedettes, neuf cédaient leurs gains et 21 progressaient.

Après une tendance positive avant-Bourse, Roche (-1,2%) inversait le mouvement et entraînait l'indice vedette vers le bas. Sa filiale américaine Genentech a dévoilé des données encourageantes pour traiter un certain type de cancer du poumon avec son médicament Alecensa et Tecentriq. Les analystes de Vontobel se sont cependant déclarés prudents quant aux résultats obtenus avec Tecentriq, disant vouloir attendre plus de détails sur cette étude intermédiaire.

Les deux autres poids lourds Novartis (-0,9%) et Nestlé (-0,2%) cédaient également leurs gains.

Aryzta (-1,5%) et Vifor (-1,5% ou -2,35 francs) figuraient dans le bas du classement. Vifor était néanmoins traité hors dividende de 2,00 francs.

Le trio de tête était composé d'un ensemble hétéroclyte avec Swisscom (+0,8%), Bâloise (+0,7%) et Schindler (+0,7%).

L'actualité des entreprises se concentrait sur le marché élargi. SFS (+0,3%) va relever début juillet sa participation à 51% dans l'allemand Heco, un spécialiste des techniques de fixation.

Arbonia (+0,3%) a acquis le belge Vasco Group, un fabricant de radiateurs dans les pays du Benelux. Le rachat permettra d'étendre la présence géographique et de renforcer le portefeuille de produits de la division dédiée, a souligné l'entreprise suisse active dans l'industrie du bâtiment.

Orell Füssli (pas de cours) a cédé au groupe italien Coesia une partie des activités de sa filiale Atlantic Zeiser. La transaction devrait être finalisée au deuxième semestre.

Züblin (+1,5%) a subi une perte qualifiée de "technique" sur l'exercice décalé 2017-2018, clos fin mars. Des effets uniques liés aux réserves sont à l'origine de cette plongée dans les chiffres rouges.

al/ol

(AWP / 17.05.2018 11h30)
News les plus lues