Bourse Zurich: franc accès de pessimisme sur la fin de la séance

Zurich (awp) - Après avoir tergiversé pendant une majeure partie de la journée, la Bourse suisse a terminé la séance de mercredi sur des pertes sensibles. L'ouverture de Wall Street, en nette baisse, a eu raison des dernières velléités de rebond. Le SMI a même terminé en dessous des 8900 points, après avoir touché un fond à 8888,46 points.

Au niveau macroéconomique, l'activité économique britannique a connu un coup d'arrêt en août. Les prix à la production aux Etats-Unis ont repris du poil de la bête en septembre, après un recul surprise sur le mois précédent.

A l'heure du gong, l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) avait cédé 0,79% à 8892,88 points, le Swiss Leader Index (SLI) 1,56% à 1416,66 points et le Swiss Performance Index (SPI) 1,09% à 10'478,85 points. Sur les trente principales cotations, seules trois se sont maintenues à flot.

La défensive Swisscom (+1,3%) a largement assumé son qualificatif, sans indication particulière. Les deux poids lourds pharmaceutiques Novartis (+0,5%) et Roche (+0,1%) ont joué les ambulanciers d'une place financière zurichoise accidentée.

A l'autre bout du tableau e développeur de logiciels bancaires Temenos (-6,1%) a hérité de la lanterne rouge un temps tenue par AMS (-5,9%).

Les géants du luxe Richemont (-4,0%) et Swatch (-5,4%) surtout ont pesé sur la contre-performance d'ensemble. Après la publication de solides résultats mardi pour LVMH, les courtiers observaient "un sell the news", alors que les craintes d'un ralentissement consécutif au conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine augmentent. Morgan Stanley a de surcroît abaissé à "sous-pondérer" sa recommandation sur le secteur du luxe dans son ensemble.

Sonova (-3,6%) a souffert aussi, une étude de Bernstein anticipant une croissance moindre des ventes d'appareils auditifs par le canal des organisations de vétérans de l'armée américaine.

Un temps en première ligne de la résistance, les financières ont rendu les armes en fin de séance. Si Swiss Life n'a égaré que 0,1%, Zurich Insurance a reculé de 0,3%, UBS et Credit Suisse de 0,7%, Julius Bär de 0,9% et Swiss Re de 1,8%.

Sur le marché élargi, VAT a sombré de plus de 10%. Le fabricant de soupapes à vide a fait part de son intention d'introduire lundi des mesures de réduction du temps de travail pour 400 employés de VAT Vakuumventile, sur le site saint-gallois de Haag. Le recours au chômage partiel jusqu'à la fin de l'année s'explique par le ralentissement enregistré sur certains marchés.

Bossard (-13,2%) a dévissé de manière plus spectaculaire encore, après avoir revu à la baisse ses attentes en termes de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année.

jh/rp

(AWP / 10.10.2018 18h15)
News les plus lues