Bourse Zurich: le SMI attendu en baisse au lendemain des banques centrales

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait ouvrir sur une note négative vendredi, poursuivant sur la tendance baissière de la veille. Les données d'outre-Atlantique n'étaient d'aucun soutien, Wall Street ayant terminé sans direction jeudi. Les investisseurs continuaient à digérer les décisions de politique monétaire.

La Banque centrale européenne a opéré jeudi un tournant historique en entérinant l'abandon fin décembre de son vaste arsenal anti-crise, notamment le "QE" (Quantitative easing), tout en soulignant les risques croissants pesant sur la conjoncture en zone euro.

Après "une année 2017 extraordinaire", marquée par une croissance de 2,3% en zone euro, l'institut francfortois n'attend plus que 1,9% de hausse du PIB cette année et 1,7% l'an prochain, contre 2,0% et 1,8% lors de ses dernières prévisions de septembre.

En Suisse, la BNS, qui a maintenu sa politique monétaire inchangée, a aussi raboté ses prévisions conjoncturelles. Elle s'attend pour cette année à une croissance d'environ 2,5%, contre 2,5% à 3% jusqu'alors. En 2019, l'expansion est attendue à 1,5%.

"L'abaissement des prévisions de croissance pour l'UE et les tensions diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine ont fait la Une", mais les mouvements vers les valeurs refuges comme l'or, le yen ou les obligations sont restés limités, ont souligné les analystes de CMC Markets dans une note.

A 08h12, le SMI s'annonçait en baisse de 0,58% à 8763,13 points, selon les indications avant-Bourse fournies par Julius Bär. Hormis quelques rares exceptions, les valeurs vedettes pointaient vers le bas.

Julius Bär (+0,1%) et Swiss Life (+0,1%) faisaient figure d'exception parmi les "blue chips" teintés de rouge. Les deux autres bancaires UBS et Credit Suisse (tous les deux -0,9%) cédaient leurs gains, après avoir déjà reculé la veille.

Givaudan (-0,8%) ne parvenait pas dans l'immédiat à profiter de l'acquisition prévue du spécialiste français des ingrédients naturels pour la parfumerie et l'aromathérapie Albert Vieille.

Les autres cycliques ABB (-0,9%), Lafargeholcim (-0,8%) et Geberit (-0,5%) suivaient la tendance négative.

L'actualité était plus animée sur le marché élargi. GAM (-1,6%) semblait se ressaisir après la dégringolade de la veille, où le titre avait chuté de plus de 20% après avoir annoncé tabler l'année prochaine sur une importante perte.

Autoneum (-5,7%) s'attendait à être pénalisé par les investisseurs, après avoir émis jeudi soir un avertissement sur résultats et remanié sa direction.

AMS (-2,2%) poursuivait sa séance de montagnes russes au gré des spéculations sur la santé de ses principaux clients dans la téléphonie mobile.

al/lk

(AWP / 14.12.2018 08h45)