Bourse Zurich: le SMI consolide ses gains, les financières à l'honneur

Zurich (awp) - La Bourse suisse consolidait ses gains vendredi à la mi-journée et s'apprête à terminer la semaine au-dessus de la barre symbolique des 9500 points. A Wall Street, qui a atteint jeudi de nouveaux sommets, les grandes banques JPMorgan Chase et Wells Fargo vont donner le coup d'envoi d'une saison de résultats qui s'annonce faste. Sous nos latitudes, les financières retiennent l'attention des investisseurs.

En Europe, la publication des dernières minutes de la Banque centrale européenne (BCE), laissant présager une révision de sa communication sur sa politique monétaire plus tôt que prévu, a contribué à renforcer l'euro par rapport à la plupart des devises.

En France l'inflation est restée stable en décembre, s'établissant à 1,2% sur un an.

Outre-Rhin, Angela Merkel et les sociaux-démocrates sont parvenus à un accord de principe pour la constitution d'un nouveau gouvernement, qui doit permettre à la chancelière allemande de rester au pouvoir. Ce compromis est susceptible de permettre à la première économie européenne de sortir de son impasse politique trois mois et demi après le scrutin.

La Chine a vu son commerce extérieur rebondir en 2017 à la faveur d'une demande mondiale robuste et d'une meilleure conjoncture. Son excédent commercial a diminué avec la plupart de ses partenaires, à l'exception notable des Etats-Unis.

Dans l'après-midi, les chiffres de l'inflation et les ventes au détail pour le mois de décembre, ainsi que les stocks et ventes des entreprises en novembre aux Etats-Unis pourraient encore animer la dernière séance de la semaine.

A 11h45, le Swiss Market Index (SMI) prenait 0,28% à 9530,40 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,30% à 1556,69 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,26% à 10'931,70 points. Sur les 30 principales cotations, 21 évoluaient dans le vert, sept dans le rouge et deux (Swatch et Geberit) étaient stables.

En tête du classement SMI/SLI, le chimiste de spécialité Clariant (+1,3%) reprenait des couleurs, après ses déboires de la veille suite à l'annonce d'une enquête de SIX pour une potentielle violation de ses obligations d'annonce dans le cadre de la fusion avortée avec l'américain Huntsman. Lonza et Logitech (+1,3% également) suivaient à une encolure

Zurich Insurance (+1,0%) a vu son objectif de cours relevé coup sur coup par Credit Suisse, Bryan Garnier et Citigroup. Dans leurs considérants, les analystes insistent sur la diversification et la capitalisation de du groupe, prémices selon eux d'un regain de générosité pour la rémunération des actionnaires.

Le réassureur Swiss Re (+0,8%) avait également les faveurs de la cote, après le relèvement de son objectif par Citigroup et de sa recommandation à "neutral" par Bryan Garnier.

Partners Group s'étoffait de 0,8% au lendemain de la publication de ses actifs sous gestion. JPMorgan a revu à la hausse son objectif de cours et confirmé sa recommandation d'achat du titre.

Roche progressait de 0,5%, après avoir obtenu le feu vert européen pour son médicament Ocrevus (ocrelizumab) pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP) sous ses formes récurrente et primaire progressive. L'autre mastodonte pharmaceutique rhénan Novartis (+0,2%) était également dans le vert, alors que Nestlé (+0,05%) se maintenait juste au-dessus de l'équilibre.

Les bancaires UBS (+0,5%) et Credit Suisse (+0,4%) cédaient une partie des gains engrangés en début de séance, alors que Julius Bär (-0,1%) se rapprochait de l'équilibre. Dans l'après-midi, on attend la publication des premiers chiffres des géants américains JPMorgan Chase et Wells Fargo, qui sonneront le début de la saison des résultats outre-Atlantique.

Après avoir cédé la lanterne roue à Dufry (-1,4%), Aryzta (-1,1%) méritait une nouvelle fois son qualificatif de volatile, après avoir dominé les échanges avant-Bourse. Le boulanger industriel helvético-irlandais a nommé Dave Johnson au poste de directeur général (CEO) pour la région Amérique du nord et John Hefferman à celui de directeur de la stratégie (CSO).

Sur le marché élargi, Swissquote (+6,1%) continuait de faire des étincelles. Le courtier en ligne, qui a profité ces derniers mois de l'engouement pour les crypto-devises, dit s'attendre à boucler 2017 sur un produit total de 186 mio CHF, soit 8 mio au-dessus des prévisions formulées précédemment, selon des chiffres provisoires.

Inficon (+3,0%) avait également le vent en poupe, à l'instar de Wisekey (+3,3%). Le fabricant d'instruments de mesure et le spécialiste de la cybersécurité ont tous deux mis en avant des résultats en forte progression pour l'exercice écoulé.

Hypothekarbank Lenzburg restait stable dans des volumes faméliques. L'établissement argovien a dégagé en 2017 un bénéfice net en hausse, grâce notamment à ses activités de crédit. Le petit dernier de SIX Poenina fermait la marche du marché élargi avec un recul de 3,0%.

buc/fr/ol/jh

(AWP / 12.01.2018 12h45)
News les plus lues