Bourse Zurich: le SMI devrait reprendre des couleurs

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait ouvrir sur une note positive mercredi, après un début de semaine sans grand changement. Les données internationales sont plutôt négatives. Mardi, les principaux indices américains ont fini dans le rouge, les investisseurs s'inquiétant de la montée des taux d'emprunt de la dette aux Etats-Unis. En Suisse, les investisseurs avaient assez peu de nouvelles à se mettre sous la dent.

Le taux de rendement sur les bons du Trésor américain à 10 ans a franchi un plus haut depuis juillet 2011, dépassant le seuil symbolique des 3,05%, traduisant les craintes de hausses de l'inflation et de taux d'intérêt de la banque centrale américaine.

Au niveau macroéconomique, l'Union européenne (UE), l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie donneront de nouvelles indications sur le renchérissement en avril et la France publiera des données relatives aux créations d'entreprises pour le même mois. Le rapport mensuel sur le pétrole de l'Agence internationale de l'énergie est également au programme.

Du côté des Etats-Unis, les investisseurs s'intéresseront aux mises en chantier de logements ainsi qu'à la production industrielle en avril.

Le Japon a enregistré un produit intérieur brut en repli au premier trimestre, après deux années de croissance ininterrompue. La consommation des ménages et les investissements des entreprises expliquent le revers enregistré par l'économie japonaise, qui devrait toutefois être temporaire, selon les analystes.

A 08h20, le SMI avant-Bourse compilé par Julius Bär lâchait 0,24% à 9016,13 points. A l'exception de Credit Suisse et d'UBS, l'ensemble des valeurs vedettes s'inscrivaient en petite hausse.

Novartis (+0,8%) a annoncé des remaniements au sein de sa direction, notamment le départ du responsable juridique Felix Ehrat, qui quitte le groupe pharmaceutique en raison de l'affaire liée au cabinet Essential Consultants, détenu par Michael Cohen, l'avocat du président des Etats-Unis Donald Trump. Le géant pharmaceutique a également confirmé et précisé sa stratégie et ses objectifs.

Roche (+0,5%) a annoncé que sa filiale nippone Chugai a obtenu des autorités sanitaires taïwanaises l'homologation pour son médicament Alecensa dans le traitement d'un type de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC). Le troisième poids lourd, Nestlé était stable.

Credit Suisse (-0,2%) a annoncé une collaboration avec la société financière israélienne aMoon. Les clients du groupe zurichois, hors Canada et Etats-Unis, bénéficieront d'un "accès exclusif" à un fonds d'investissements. UBS (-0,1%) reculait également, à l'inverse de Julius Bär (+0,1%).

ol/buc

(AWP / 16.05.2018 08h45)
News les plus lues