Bourse Zurich: le SMI finit dans le rouge

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé la séance de jeudi sur un repli. Le SMI est resté sous la barre des 9200 points qu'il avait refranchie mardi sans pouvoir la défendre mercredi. La saison des résultats a connu un nouveau point d'orgue avec les chiffres intermédiaires d'Adecco et Zurich ainsi que ceux de plusieurs entreprises du marché élargi.

A Wall Street, les principaux indices évoluaient en ordre dispersé en milieu de séance, soufflant le chaud et le froid entre des inscriptions hebdomadaires au chômage en baisse et les suites de la guerre commerciale sino-américaine.

La Chine a annoncé mercredi soir qu'elle imposerait des droits de douane de 25% visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains à partir du 23 août.

Pékin rend ainsi coup sur coup après l'annonce mardi par Washington de la mise en place de droits de douane d'un montant similaire sur des importations chinoises et à compter de la même date. Les Bourses chinoises ont tout de même terminé en hausse jeudi.

Un analyste d'AxiTrader a pour sa part relevé qu'en Europe, les craintes liés au Brexit ainsi que de nouvelles sanctions contre la Russie et l'Iran pèsent sur les marchés.

En Suisse, le taux de chômage est resté stable en juillet à 2,4% en comparaison mensuelle. Du côté du commerce de détail, les acteurs helvétiques ont profité d'une légère dynamique au premier semestre, grâce au soutien de l'alimentaire, selon l'institut de recherche GfK.

A la clôture, le SMI a reculé de 0,33% à 9145,68 points, avec un plus bas du jour à 9128,03 points et un plus haut à 9165,93 points. Le SLI a cédé 0,17% à 1498,45 points et le SPI 0,16% à 10'903,70 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 15 ont gagné du terrain et 15 ont reculé.

Vifor (+3,5%) a terminé meilleur de classe, effaçant en partie les pertes subies la veille. Le titre a notamment bénéficié d'un relèvement d'objectif de cours par Credit Suisse qui a confirmé "outperform". Les chiffres semestriels de mercredi ont confirmé la thèse de l'analyste. L'entreprise a progressé sur un large front et a affiché une croissance considérable avec quelques produits, dont Mircera.

Logitech (+1,3%) et Lonza (+1,1%) ont respectivement occupé la deuxième et troisième place du jour.

Après un début dans le rouge, Zurich Insurance (+0,3%) a évolué dans le vert l'après-midi. L'assureur a vu ses résultats progresser au premier semestre, dépassant partiellement les attentes du marché. La direction s'est déclarée en bonne voie pour atteindre les jalons posés à l'horizon 2019.

Les autres assureurs Bâloise (+0,5%), Swiss Re (+0,1%) et Swiss Life (-0,1%) ont fini la séance en ordre dispersé.

Adecco (-2,0%) a emporté la lanterne rouge, suivi par Aryzta et ABB (chacun -1,1%).

Le géant du travail temporaire a vu son bénéfice net chuter de 11% au deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires s'est en revanche étoffé de 1,3% à 6,05 milliards, pour une croissance organique de 4%, inférieure aux attentes des analystes.

Les trois poids lourds ont aussi pesé sur l'indice vedette. Roche (-0,8%), Novartis (-0,5%) et Nestlé (-0,2%) ont tous perdu des points.

Les investisseurs ont également dédaigné Credit Suisse (-1%) et UBS (-0,3%) tandis que leur consoeur Julius Bär (+0,1%) est arrivé à sortir la tête de l'eau.

Sur le marché élargi, Evolva (-3,9%), Lastminute.com (+1,4%), Orell Füssli (-2,8%), SPS (-0,9%) et Valiant (+4,4%) ont aussi dévoilé leur performance semestrielle.

lk/ol

(AWP / 09.08.2018 18h15)
News les plus lues