Bourse Zurich: le SMI ouvre en baisse au lendemain des banques centrales

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert sur une note négative vendredi, poursuivant sur la tendance baissière de la veille. Les données d'outre-Atlantique n'étaient d'aucun soutien, Wall Street ayant terminé sans direction jeudi. Les investisseurs continuaient à digérer les décisions de politique monétaire.

La Banque centrale européenne a opéré jeudi un tournant historique en entérinant l'abandon fin décembre de son vaste arsenal anti-crise, notamment le "QE" (Quantitative easing), tout en soulignant les risques croissants pesant sur la conjoncture en zone euro.

En Suisse, la BNS, qui a maintenu sa politique monétaire inchangée, a aussi raboté ses prévisions conjoncturelles. Elle s'attend pour cette année à une croissance d'environ 2,5%, contre 2,5% à 3% jusqu'alors. En 2019, l'expansion est attendue à 1,5%.

A 09h03, le SMI cédait 0,76% à 8753,96 points, le SLI perdait 0,87% à 1343,96 points et le SPI abandonnait 0,73% à 10'219,68 points. L'ensemble des 30 valeurs vedettes du Swiss Leader Index pointait vers le bas.

AMS (-3,6%) décrochait une fois de plus la palme de la plus mauvaise performance, suivi par une autre valeur technologique, Logitech (-1,8%).

Les valeurs cycliques étaient aussi à la peine avec Lafargeholcim (-2,2%) et Adecco (-1,5%), ainsi que les titres du luxe Richemont (-1,7%) et Swatch (-1,7%).

Les bancaires n'avaient pas non plus la faveur des investisseurs, Credit Suisse (-1,3%) et UBS (-1,3%) décrochant au classement des "blue chips".

Givaudan (-0,3%) affichait la moins mauvaise performance, après avoir annoncé l'acquisition prévue du spécialiste français des ingrédients naturels pour la parfumerie et l'aromathérapie Albert Vieille.

L'actualité était plus animée sur le marché élargi. GAM (-4,8%) se ressaisissait quelque peu après la dégringolade de la veille, où le titre avait chuté de plus de 20% après avoir annoncé tabler l'année prochaine sur une importante perte.

Meyer Burger (+19,9%) était par contre activement recherché. L'entreprise a décroché une commande auprès d'un client non identifié pour 74 millions de francs. Le groupe thounois a confirmé ses objectifs annuels en termes de ventes.

al/

(AWP / 14.12.2018 09h30)