Bourse Zurich: le SMI se reprend après le net repli de la veille

Zurich (awp) - La Bourse suisse poursuivait sur sa lancée positive vendredi en fin de matinée, après le repli marqué de la veille. Les marchés devraient cependant rester volatiles. Le début de la saison des résultats d'entreprises aux Etats-Unis, avec les chiffres des grandes banques sera attentivement suivi par les investisseurs.

Wall Street a, pour la deuxième séance consécutive terminé dans le rouge. En revanche, les places asiatiques sont parvenues à grappiller quelques points ce vendredi. Tokyo a fini en hausse de 0,5%.

Les autres Bourses européennes s'affichaient également dans le vert aujourd'hui.

Le récent repli généralisé des actions s'explique par de multiples facteurs, au premier rang desquels figurent la crainte de voir les tensions commerciales freiner la croissance mondiale, la remontée rapide des rendements obligataires aux Etats-Unis et la prudence de mise avant la période de publication des résultats trimestriels.

Au niveau macroéconomique, les exportations de la Chine ont accéléré leur croissance en septembre en dépit de la guerre commerciale avec l'Amérique de Donald Trump, le géant asiatique dégageant même un nouvel excédent record avec les Etats-Unis.

Le taux d'inflation en Allemagne s'est bien élevé à 2,3% en septembre sur un an, après s'être calé pendant deux mois à 2,0%.

Les chiffres de la production industrielle en zone euro pour août et la confiance de l'Université du Michigan alimenteront aussi le fil de l'information plus tard.

A 10h40, le Swiss Market Index (SMI) s'adjugeait 0,88% à 8715,14 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,85% à 1393,41 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,86% à 10'289,21 points. A l'exception de Swiss Re dans le rouge toutes les autres 29 valeurs vedettes avançaient.

Après de lourdes pertes les jours précédents, AMS (+4,4%) progressait le plus. La deuxième et troisième place du podium étaient occupées par Dufry (+2,2%) et Kühne+Nagel (+2,1%).

Les autres valeurs technologiques Logitech (+1,8%) et Temenos (+2,3%) profitaient aussi d'un regain d'intérêt de la part des détenteurs de capitaux.

Adecco (+1,5%) a nommé Gordana Landen en qualité de directrice des ressources humaines et membre de la direction à partir du 7 janvier 2019.

Les résultats trimestriels de Citigroup, JPMorgan Chase & Co et Wells Fargo pourraient insuffler une certaine dynamique aux valeurs bancaires locales. Julius Bär (+0,7%), Credit Suisse (+0,2%) et UBS (+0,04%) récupéraient une petite partie des pertes accusées ces derniers jours.

Sandoz, filiale de Novartis (+1,8%), a réglé l'ensemble du conflit juridique qui l'opposait à l'entreprise pharma américaine AbbVie en relation avec les brevets pour le biosimilaire adalimumab (Hyrimoz) du médicament de référence Humira. Le règlement vaut dans le monde entier.

Les autres poids lourds de la cote Nestlé (+0,1%) et Roche (+1%) soutenaient dans une moindre mesure l'indice vedette.

Richemont (+0,9%) et Swatch (+1,5%) gagnaient également du terrain.

Swiss Re (-0,2%), l'unique valeur clé dans le rouge, semblait souffrir d'un rabotage d'objectif de cours de la part de Barclays. L'analyste a retravaillé sa modélisation en préambule à la présentation des résultats trimestriels du réassureur, y incluant les dernières estimations sur les pertes dues aux catastrophes naturelles et humaines.

Au niveau du marché élargi, le groupe Chemie + Paper Holding (CPH) gagnait 6,2%. Il anticipe un modeste ralentissement de sa croissance sur la fin de l'exercice, qui ne devrait pas l'empêcher de générer un chiffre d'affaires sensiblement supérieur à celui de 2017. La société lucernoise revendique dans la foulée des progrès sur le plan de sa rentabilité.

Ceva (+4,7%) enchaînait sur la forte hausse de la veille, due à un refus d'une proposition de rachat.

lk/jh

(AWP / 12.10.2018 11h30)
News les plus lues