Bourse Zurich: le SMI termine un peu en dessous des 9100 points

Zurich (awp) - La Bourse suisse a fini sur une note positive jeudi. Le SMI a refranchi la barre des 9100 points en cours de séance, a ensuite oscillé autour de ce niveau avant de terminer de peu en dessous.

A New York, Wall Street évoluait sur une note divergente après l'envolée des cours la veille, provoquée par la satisfaction des acteurs du marché de laisser l'incertitude relative aux élections de mi-mandat derrière eux. La séance a démarré "sur une note plus modérée" que la veille, a observé Patrick O'Hare de Briefing.

L'issue de la réunion de deux jours de la Banque centrale américaine (Fed) jeudi était de son côté peu surveillée, une nouvelle hausse de taux étant très peu probable avant le mois prochain. Les experts s'attendaient à ce que la Fed maintienne inchangés ses taux dans la fourchette de 2,0% à 2,25%.

Dans cet environnement, le SMI a fini en hausse de 0,49% à 9094,90 points, avec un plus haut à 9130,98 et un plus bas à 9061,34. Le SLI a gagné 0,19% à 1428,55 points et le SPI 0,33% à 10'695,74 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 ont progressé et 17 reculé.

Le podium du jour se compose de Swiss Re (+1,8%), UBS (+1,3%) et Julius Bär (+1,0%).

UBS avait été chahutée au début de la séance après qu'on a appris qu'elle fait face à de nouveaux remous judiciaires aux Etats-Unis, alors que l'établissement est déjà sur le banc des accusés en France dans une autre affaire. La banque aux trois clés s'attend à être poursuivie par le Département américain de la Justice (DoJ) dans le cadre d'une plainte civile pour des accusations liées à l'émission, la souscription et la vente de titres adossés à des prêts immobiliers (RMBS).

Credit Suisse a gagné 0,9%.

Dans le camp des poids lourds, Roche et Novartis ont chacun gagné 0,9%. Nestlé a pris 0,5%. Barclays a relevé l'objectif de cours de l'action du géant de Vevey et confirmé "equal weight". Les analystes ont relevé leurs estimations de chiffre d'affaires 2018 après des trimestriels meilleurs que prévu.

Zurich Insurance (+0,2%) a affiché des primes brutes en hausse dans l'assurance dommages après neuf mois et s'estime en bonne voie pour réaliser les objectifs visés pour 2019. De janvier à fin septembre, le volume souscrit dans les affaires non vie s'est étoffé de 2% à 25,87 milliards de dollars (25,67 milliards de francs). Après ces chiffres, LBBW a relevé l'objectif de cours et confirmé "conserver". L'analyste a notamment salué une solide croissance dans toutes les divisions.

Les trois plus gros perdants du jour sont AMS (-5,8%), SGS (-4,0%) et Sika (-1,8%).

Sur le marché élargi, Sunrise (-2,7%) a poursuivi sa croissance et a amélioré sa rentabilité opérationnelle au troisième trimestre. La dynamique de souscription est restée particulièrement robuste dans la clientèle mobile passant à un abonnement ("postpaid"), dont le nombre frôle désormais 1,7 million. Les prévisions annuelles sont maintenues.

Valiant (+0,4%) a poursuivi sa marche en avant au troisième trimestre, avec une hausse des volumes des hypothèques. En termes de recettes et de résultats, la forte dynamique enregistrée lors des six premiers mois de l'année semble s'être estompée.

Schmolz+Bickenbach (-4,5%) a clôturé le troisième trimestre dans le rouge, en dépit d'une amélioration de la performance. La perte nette s'est établie à 3,7 millions d'euros, contre -7,0 millions lors de la même période en 2017.

Georg Fischer (+0,8%) a bénéficié de nouvelles commandes en Chine pour un total de 370 millions de francs.

Wisekey (+4,0%) a annoncé le lancement d'un téléphone portable "hypersécurisé" basé sur la chaîne de registres (blockchain) et permettant de gérer de la cryptomonnaie.

Récemment entré en Bourse, SIG Combibloc (-0,7%) a fait l'objet de commentaires de la part de huit analystes. Ceux-ci ont entamé la couverture du titre avec des recommandations entre "neutral" et "outperform" et des objectifs de cours entre 11,60 francs et 14,20 francs. Le titre du fabricant schaffhousois de machines et systèmes d'emballage présente un fort potentiel d'appréciation, ont par exemple commenté les analystes de Credit Suisse. L'entreprise affiche une croissance stable et mène la danse dans le secteur en termes de marges et génère un fort flux de liquidités.

rp/jh

(AWP / 08.11.2018 18h15)
News les plus lues