Bourse Zurich: légère baisse à l'ouverture, sans direction claire

Zurich (awp) - La Bourse suisse évoluait sans direction claire jeudi matin. Après une ouverture positive, l'indice vedette s'inscrivait de justesse dans le rouge. L'agenda économique reste peu fourni et les nouvelles du côté des entreprises se font plutôt rares, privant les marchés de la moindre impulsion.

La veille, les indices américains ont terminé en grande pompe, portant le Dow Jones et le S&P 500 à des plus hauts historiques. Pourtant, l'atmosphère sur les marchés européens pourrait se détériorer en cours de séance après la publication des résultats trimestriels des banques américaines, projette Mirabaud Securities dans sa note matinale.

L'analyste relève aussi que la publication, hier soir, des dernières minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed) n'a pas vraiment apporté de nouveaux éléments, confirmant toutefois la hausse des taux en décembre.

En France, les prix à la consommation en septembre ont poursuivi leur hausse sur un an, à un rythme plus élevé qu'en août (+1% contre +0,9%). En Espagne, l'inflation a été réévaluée à 1,8% en septembre sur un an.

En outre, les investisseurs suivront les chiffres de la production industrielle en août dans la zone euro et l'inflation au Portugal en septembre. Dans l'après-midi, ils s'intéresseront aux prix à la production aux Etats-Unis et à la demande hebdomadaire d'allocation chômage.

A 9h46, le Swiss Market Index (SMI) lâchait 0,06% à 9259,77 points. Le Swiss Leader Index (SLI) reculait pour sa part de 0,06% à 1489,51 points et le Swiss Performance Index (SPI) était de justesse dans le vert avec une hausse minime de 0,01% à 10585,54 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, quinze étaient dans le rouge, douze progressaient et trois étaient stables.

Dufry (+0,6%) se distinguait parmi les gagnants sans information particulière. Sonova (+0,5%) et Swiss Life (+0,4%) arrivaient juste derrière.

SGS (+0,3%) progressait après l'annonce d'un partenariat avec la biotech Bavarian Nordic.

Lonza (+0,1%) était en petite hausse après un relèvement d'objectif de cours par Citigroup. L'évolution positive du cours a conduit à revoir à la baisse le coût du capital et à adapter en conséquence le modèle de valorisation, a estimé l'établissement. Les objectifs à moyen terme sont ambitieux et exigent de plus grands investissements pour les atteindre.

Logitech (-1,0%) se distinguait comme le plus grand perdant, suivi par Swatch (-0,5%) et ABB (-0,4%).

A part Roche (-0,3%), les poids lourds Novartis (+0,2%) et Nestlé (+0,1%) étaient en hausse. Les bancaires UBS (-0,1%), Julius Bär (+0,1%) et Credit Suisse (stable) évoluaient pour leur part en ordre dispersé.

Sur le marché élargi, Evolva (+0,3%) a levé 21,1 mio CHF via un placement privé auprès de Pictet Asset Management et de Cologny Advisors. En tout, 68'000 actions ont été souscrites, dont 50'000 nouveaux titres et 18'000 détenus en main propres (treasury shares) pour un prix de vente de 0,31 CHF par titre.

Cembra Money Bank (+1,3%) profitait d'un relèvement d'objectif de cours de Credit Suisse après le rachat d'EFL, un spécialiste du leasing et du crédit automobile. L'acquisition apporte à Cembra une plus large couverture géographique dans les activités leasing et permettra de créer des synergies, juge l'établissement.

Quant à EFG International, il reculait de 0,6% après un abaissement de la recommandation à pondérer de surpondérer par la Banque cantonale de Zurich (ZKB). HSBC a pris une participation de 3,15% dans Meyer Burger (stable) qui ne semblait pas profiter de la nouvelle.

ol/lk

(AWP / 12.10.2017 10h15)
News les plus lues