Bourse Zurich: les indices optent pour le vert en début de séance

Zurich (awp) - La Bourse suisse gagnait du terrain mardi matin après une ouverture en repli. Les données internationales étaient plutôt mitigées, les indices américains ayant terminé sans tendance claire la veille et le Nikkei ayant fait du surplace. Bon nombre de données conjoncturelles sont au programme et fourniront des impulsions lors de la séance.

Les investisseurs s'intéresseront à la production industrielle en septembre en zone euro ainsi qu'à la deuxième estimation de la croissance au 3e trimestre. Les prix à la production aux Etats-Unis et le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers allemands seront également au centre de l'attention.

En Allemagne, la croissance du PIB a accéléré au 3e trimestre à 0,8%, tirée par l'export. En Chine, l'économie s'est essoufflée en octobre. La production industrielle et les ventes au détail ont reculé plus que prévu, freiné par la lutte anti-pollution.

En Suisse, l'indice des prix à la production et à l'importation (PPI) s'est étoffé de 0,5% sur un mois et de 1,2% sur un an.

A 09h25, le Swiss Market Index (SMI) s'adjugeait 0,32% à 9191,86 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,45% à 1488,57 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,41% à 10'543,18 points. Sur les 30 principales cotations, 24 progressaient, cinq reculaient et une (Geberit) était stable.

Credit Suisse (+0,6%) a trouvé un accord avec l'autorité de régulation américaine DFS (Department of Financial Services New York State) sur le montant d'une amende dans le cadre d'une enquête sur des pratiques dans le domaine des devises. La banque s'est engagée à payer 135 mio USD avant impôts, somme qui sera comptabilisée au 4e trimestre.

Sandoz, filiale de Novartis (+0,6%) dédiée aux médicaments génériques et biosimilaires, a présenté devant l'American College of Rheumatology (ACR) à San Diego un plaidoyer en faveur de l'adoption de ses biosimilaires de l'Humira (adalimumab), propriété de l'américain AbbVie, et du MabThera/Rituxan (rituximab) commercialisé par Roche.

La filiale japonaise de Roche (+0,5%), Chugai, a démenti avoir l'intention de vendre certains médicaments, une rumeur relayée dans la presse. Le dernier poids-lourd, Nestlé (-0,1%) perdait du terrain.

Clariant (+3,1%) se démarquait comme le plus grand gagnant. Le chimiste a conclu avec RTI International un accord de livraison exclusif pour des matériaux absorbants.

Partners Group (+1,8%) et Bâloise (+1,7%) complétaient le trio de tête. Sika (+1,4%), Schindler (+1,1%) et Julius Bär (+1,0) avançaient tout aussi clairement. A l'opposé, Aryzta (-0,4%), ABB (-0,3%) et Swiss Re (-0,2%) étaient les grands perdants.

Sonova (+0,6%) se reprenait après avoir fini lanterne rouge la veille, en repli de 2,4% après les résultats semestriels de son exercice décalé.

Le spécialiste des boutiques hors-taxes Dufry (+0,2%) a prolongé de sept ans la concession dans huit aéroports suédois gérés par Swedavia.

Sur le marché élargi, Arbonia (+1,5%) a trouvé un nouveau propriétaire pour la division Services Industriels avec Paragon Partners. La vente concerne la totalité du capital-actions et sera finalisée en 2017.

Le gestionnaire de fortune EFG International (+0,7%) pourra conserver sa filiale italienne à Milan, suite à la décision de la Banque d'Italie d'abandonner les mesures administratives concernant la banque BSI, rachetée par EFG.

La société immobilière PSP Swiss Property (-0,5%) a publié des résultats sur les neuf premiers mois de l'année conformes aux prévisions des analystes, grâce notamment à la vente de bâtiments et les revalorisations.

Peach Property (+0,6%) a conclu un accord de rachat portant sur un parc de 1109 appartements en Allemagne pour des revenus locatifs additionnels devisés à 3,8 mio EUR.

ol/al

(AWP / 14.11.2017 10h15)
News les plus lues