Bourse Zurich: nette remontée après la BCE, le SMI frôle les 8700 points

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note positive jeudi. Après avoir évolué en dents de scie dans le rouge, les indices se sont nettement redressés après l'annonce des décisions de la Banque centrale européenne (BCE). Le SMI est largement repassé en dessus de la barre des 8600 points, s'approchant tout près des 8700, soutenu par la progression à Wall Street.

La BCE a annoncé compter laisser le niveau de ses taux inchangé "au moins au long de l'été 2019". Le principal taux de refinancement a été maintenu à zéro. L'institut de Francfort a aussi décidé d'arrêter à la fin de l'année son vaste programme de rachats de dette, pour peu que les données "confirment" la progression de l'inflation en zone euro.

Depuis des mois, les observateurs guettaient avidement les modalités de sortie du "QE", les rachats de dettes lancés en 2015, préalable à une première remontée "bien après" des taux directeurs, aujourd'hui à leur plus bas historique.

La BCE a par ailleurs abaissé sa prévision de croissance pour 2018 en zone euro, à 2,1% contre 2,4% auparavant, mais s'attend désormais à une inflation à 1,7% cette année et l'an prochain, contre 1,4%. Elle a ainsi intégré le coup de froid enregistré au premier trimestre sur la conjoncture, ainsi que les "incertitudes croissantes" nées des tensions commerciales entre Washington et ses principaux partenaires.

A New York, Wall Street était soutenue en début de séance par des indicateurs de bon augure pour la croissance américaine et des annonces jugées accommodantes de la BCE.

"La croissance est fondamentalement ce qui fait monter le marché actions et plusieurs signes sont venus (ce jeudi) illustrer la bonne santé de l'économie américaine", a souligné Kate Warne, d'Edward Jones. "Si on continue sur cette lancée, les chiffres pour la croissance au deuxième trimestre devraient effacer le coup de mou du premier trimestre", a-t-elle estimé.

Côté macroéconomique, le taux d'inflation en Allemagne a été confirmé à 2,2% en mai sur un an, en nette accélération par rapport à avril (+1,6%), selon les données définitives.

En France, les prix à la consommation ont augmenté de 2% en mai sur un an, 0,4 point de plus que le mois précédent, selon les chiffres définitifs.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaire aux allocations de chômage ont atteint 218'000, contre 223'000 attendu par les analystes. Les ventes au détail ont augmenté plus que prévu de 0,8% en mai et les prix à l'importation ont progressé de 0,6% en mai, en raison de la hausse des prix de l'énergie.

Le SMI a terminé en hausse de 0,65% à 8690,83 points, avec un plus haut à 8694,04 et un plus bas à 8564,33. Le SLI a gagné 0,68% à 1457,22 points et le SPI 0,55% à 10'458,07 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont progressé, cinq reculé et Aryzta a fini stable.

Le podium se compose de Logitech (+2,0%), ABB (+1,6%) et Julius Bär (+1,5%).

Roche (+0,9%) a profité d'une décision de l'Agence américaine des médicaments (FDA). Cette dernière a octroyé une extension d'homologation au médicament Avastin du groupe bâlois pour le traitement du cancer des ovaires. Le produit oncologique est désormais autorisé aux Etats-Unis pour traiter six différents types de cancers. Novartis a pris 1,0%, alors que Nestlé a perdu 0,2%.

HSBC a abaissé l'objectif de cours d'Adecco (+1,3%) et a confirmé "buy". Selon l'analyste, le numéro un mondial du placement de personnel pourrait afficher une performance supérieure à la moyenne des attentes qui anticipe une croissance organique de 4,8% cette année et 4,3% l'an prochain.

Au niveau du marché élargi Ceva (+1,5%) a profité de recommandations d'achat de la part de Credit Suisse, Berenberg, UBS et Morgan Stanley.

De l'autre côté, Meyer Burger a chuté de 4,6% après un abaissement de recommandation à pondérer, contre surpondérer auparavant, par la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Les reproches de SIX concernant une infraction liée aux normes de présentation des comptes abreuvent encore une fois le flux de nouvelles négatives, après que la direction a récemment surpris le marché avec des prévisions prudentes pour l'année en cours, selon les analystes.

rp/ol

(AWP / 14.06.2018 18h15)
News les plus lues