Bourse Zurich: ouverture attendue en baisse après la décision de la Fed

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait entamer la séance de jeudi sur une baisse, les investisseurs digérant le relèvement des taux d'intérêt par la Banque Fédérale américaine (Fed). Les marchés attendent désormais avec nervosité la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) prévue en début d'après-midi. L'agenda des nouvelles d'entreprises était clairsemé.

Les principaux indices américains ont fini mercredi en légère baisse après l'annonce de la Fed.

La Banque centrale américaine a relevé mercredi ses taux d'intérêt pour la seconde fois de l'année et prévoit de le faire encore deux fois d'ici fin décembre pour parer à une surchauffe de l'économie américaine qui croît désormais à un rythme jugé "solide". La banque centrale s'est aussi montrée plus optimiste dans ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2018.

"Les indices européens devraient ouvrir en légère baisse ce matin, les investisseurs digérant le fait qu'il devrait y avoir cette année quatre hausses de taux aux Etats-Unis et non plus trois", anticipent les analystes de Mirabaud Securities.

Quant à la BCE, elle pourrait lever un long suspense en programmant la fin de son programme de soutien à l'économie, à moins que les menaces sur la zone euro ne l'incitent à différer sa décision.

Côté macroéconomique, le taux d'inflation en Allemagne a été confirmé à 2,2% en mai sur un an, en nette accélération par rapport à avril (+1,6%), selon les données définitives publiés jeudi par l'office fédéral des statistiques Destatis.

A 08h20, le SMI cédait 0,28% à 8610,75 points dans les échanges avant-Bourse compilés par la banque Julius Bär. A l'exception de Roche, toutes les valeurs de l'indice phare de SIX pointaient dans le rouge.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a octroyé une extension d'homologation au médicament Avastin de Roche (+0,1%) pour le traitement du cancer des ovaires. Le produit oncologique est désormais autorisé aux Etats-Unis pour traiter six différents types de cancers.

Les deux autres poids lourds Novartis (-0,3%) et Nestlé (-0,2%) évoluaient à l'image de l'ensemble du marché.

Les valeurs bancaires ne restaient pas indifférentes à l'ambiance morose qui régnait. Credit Suisse et UBS cédaient chacun 0,4% et Julius Bär 0,2%.

Au niveau du marché élargi Ceva (+2,7%) se faisait remarquer après plusieurs recommandations d'achat.

lk/jh

(AWP / 14.06.2018 08h45)
News les plus lues