Bourse Zurich: peu de changement avant la présidentielle française

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note peu changée très légèrement négative vendredi. Avant le premier tour de la présidentielle en France, dimanche, les investisseurs n'ont pas pris de risques.

A New York, Wall Street stagnait en début de séance, après des résultats d'entreprises dans l'ensemble meilleurs que prévu et à deux jours du premier tour de l'élection présidentielle française dont l'issue parait incertaine.

"L'humeur (de Wall Street) semble toujours bénéficier du soutien de l'optimisme concernant une réforme fiscale qui a refait surface jeudi", ont commenté les courtiers de Charles Schwab dans une note. L'enthousiasme était toutefois tempéré par l'approche de l'élection française dont la fin de campagne a été durcie par l'attaque sur les Champs-Elysées à Paris.

Sur le plan économique, la croissance de l'activité privée en zone euro a poursuivi sa progression en avril par rapport à mars, atteignant son niveau le plus élevé depuis six ans. L'indice s'inscrit à 56,7 contre 56,4 en mars. En France toujours, l'activité du secteur privé a poursuivi son expansion en avril pour atteindre son plus haut niveau en près de six ans.

En Grande-Bretagne, les ventes au détail ont reculé de 1,8% en mars sur un mois, alors que les analystes tablaient sur un repli de 0,5% seulement. Les trois premiers mois de l'année 2017 ont enregistré une baisse par rapport au dernier trimestre 2016, une première depuis 2013 qui semble témoigner d'un ralentissement au moment où le pays s'apprête à négocier le Brexit.

Seule donnée économique du jour aux USA, les reventes de logements ont nettement rebondi en mars pour atteindre leur plus haut niveau depuis dix ans, à 5,71 millions.

Le SMI a terminé en recul marginal de 0,05% à 8553,99 points. Sur l'ensemble de la semaine raccourcie (lundi férié), l'indice vedette de SIX a perdu 0,9%. Le SLI a fini vendredi en baisse de 0,14% à 1365,74 points et le SPI de 0,06% à 9646,64 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 18 ont reculé, 11 ont progressé et Swisscom a fini inchangé.

Au lendemain de ses résultats trimestriels, ABB (+1,9%) a fait la meilleure performance du jour. Standard & Poor's a relevé la recommandation du conglomérat industriel à "hold", l'agence de notation se montrant plutôt confiante pour l'avenir du groupe. JPMorgan et Société Générale ont pour leur part relevé leur objectif de cours respectif.

Swiss Re (+0,3%) tenait son assemblée générale ce vendredi. Actares a dénoncé jeudi chez le réassureur des rémunérations trop élevées pour la direction, ainsi qu'un manque de représentation féminine au sein de l'organe de surveillance. L'association d'actionnaires reconnaît néanmoins au groupe zurichois une responsabilité entrepreneuriale exemplaire.

Aux bancaires, UBS a gagné 0,4%. CS a perdu 0,6% et Julius Bär 0,5%.

Dans le camp des perdants, le boulanger industriel Aryzta (-4,0%) a fini lanterne rouge. La veille, la société d'investissement canadienne Black Creek a annoncé une participation de quelque 3%. Les prévisions de rebond du titre attendues après cette opération ne se sont pas réalisées.

Nestlé (+0,1%) a légèrement soutenu l'indice, après une séance de jeudi fructueuse dans le sillage des chiffres trimestriels. Les deux autres poids lourds Roche (-0,5%) et Novartis (+0,1%) ont évolué en ordre inversé.

Les autres gros perdants sont notamment Dufry, qui a fini en baisse de 2,0% après avoir un moment été en tête du peloton des gagnants, le tout sans information spécifique.

Sur le marché élargi, Sulzer (+4,1%) a bondi après un commentaire positif d'UBS, qui a amélioré la recommandation du groupe winterthourois à "buy". Le groupe est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs ambitieux dans le cadre de son programme d'efficience, selon la grande banque.

Trois sociétés ont publié leurs chiffres trimestriels: l'action Panalpina (+6,6%) a nettement progressé, malgré des résultats inférieurs aux attentes des analystes, qui cependant ont salué une solide croissance en volume. Inficon (-7,2%) et BB Biotech (+0,7%) ont connu des fortunes diverses. Le premier a été rétrogradé par Vontobel à "reduce" contre "hold" et l'objectif de cours a été raboté. Temenos (+1,5%) avait publié la veille des chiffres qui lui ont permis d'atteindre un pic historique en cours de séance.

Dottikon ES (-0,5%) va abandonner son activité de recyclage de produits chimiques pour tiers. Des éléments exceptionnels vont par ailleurs peser sur le résultat de l'exercice 2016/17 à hauteur de 5 mio CHF.

rp/jh

(AWP / 21.04.2017 18h15)

News les plus lues