Bourse Zurich: tentative de rebond à l'ouverture

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert jeudi sur un modeste rebond, tentant d'effacer les pertes de la veille essuyées après les nouvelles attaques de Washington contre Pékin et l'Allemagne. Le début de la saison des résultats semestriels devrait permettre aux investisseurs de se focaliser sur des sujets plus terre-à-terre.

Les indices ont reculé mercredi en Europe et aux Etats-Unis face aux menaces du président américain Donald Trump d'imposer des taxes supplémentaires de 200 milliards de dollars sur les importations chinoises. Si ces mesures étaient appliquées, elles pourraient freiner la croissance chinoise, ont estimé les analystes de CMC Markets.

Selon ces derniers, les attaques de M. Trump contre l'Allemagne mercredi au sommet de l'Otan inquiètent également les investisseurs, qui craignent une détérioration des relations entre les deux dirigeants.

"Les indices européens devraient ouvrir ce matin en légère hausse à un jour du début officiel de la saison des résultats des entreprises américaines et à l'affût de toutes informations concernant les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine", ont pour leur part estimé les analystes de Mirabaud Securities.

Parmi les événements macroéconomiques importants, le gouvernement britannique va dévoiler sa proposition détaillée de future relation avec l'UE après le Brexit.

A 09h03, le SMI progressait de 0,29% à 8709,34 points, le SLI augmentait de 0,21% à 1438,10 points et le SPI gagnait 0,24% à 10'449,73 points. Sept des 30 valeurs vedettes reculaient, une (Sika) était stable et 22 avançaient.

Partners Group (-1,6%) a ouvert le bal des résultats semestriels en s'inscrivant en bas de l'indice SLI. Le gestionnaire d'actifs a vu sa masse sous gestion s'accroître de 8% depuis le début de l'année à 67,1 milliards d'euros. La performance semestrielle est quelque peu ternie par la baisse de plus de 10% de la demande clientèle, ramenée à 6,2 milliards.

Les actifs sous gestion se situent tout en haut de la fourchette des projections des analystes sollicités par AWP, mais la demande de la clientèle est restée en dessous des prévisions les plus conservatrices.

Les cycliques ABB (-0,5%) et Lafargeholcim (-0,2%), ainsi que les financières Julius Bär (-0,3%) et Swiss Life (-0,2%) formaient le peloton des perdants.

A l'inverse, Lonza (+0,6%) et Roche (+0,6%) sortaient du lot de manière positive. Le laboratoire bâlois a obtenu de l'Agence sanitaire américaine (FDA) un examen de sa demande d'extension d'homologation pour une combinaison de l'anticancéreux Venclexta.

Les deux autres poids lourds Novartis (+0,5%) et Nestlé (+0,3%) avançaient également.

Parmi les bancaires, UBS (+0,1%) et Credit Suisse (+0,3%) se plaçaient dans la moyenne.

Sur le marché élargi, DKSH (-0,1%) ne faisait pas de grand bond après ses résultats semestriels. Le spécialiste zurichois des services de marketing et de distribution a réalisé un chiffre d'affaires de 5,67 milliards de francs, en hausse de 7,4% sur un an. Les résultats sont globalement en ligne avec les projections des analystes consultés par AWP.

al/op

(AWP / 12.07.2018 09h30)
News les plus lues