Bourse Zurich: vers une ouverture plombée par Nestlé

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait ouvrir jeudi sur une note légèrement négative, en raison du repli marqué de l'action Nestlé. Les indications préalables sont plutôt neutres: mercredi à Wall Street, les indices ont de nouveau fini à des records historiques, mais ils ont peu évolué après les clôtures en Europe.

L'ambiance générale reste bonne, notent les courtiers. La hausse étonnamment forte de l'inflation aux USA ouvre la voie à une hausse de taux de la Réserve fédérale (Fed), et c'est bon aussi pour les marchés des actions, car c'est le signe d'une robuste évolution conjoncturelle.

En Suisse, l'évolution du marché sera déterminée par celle de son poids lourd Nestlé. Le géant de Vevey a présenté ses résultats annuels. C'est le cas aussi pour Clariant et une série d'entreprises du marché élargi.

A 8h20, le preSMI de Julius Bär reculait de 0,33% à 8458,17 points.

Nestlé (-2,3%) reculait nettement. Les chiffres 2016 se sont révélés inférieurs aux attentes du marché et des analystes. Les perspectives sont prudentes. Elément positif: le dividende sera légèrement augmenté.

Le seul autre perdant avant-Bourse était Julius Bär (-0,4%) pour lequel Berenberg a abaissé la recommandation à "hold" de "buy" estimant que, malgré de bons résultats, un vent contraire continue de souffler pour la banque privée zurichoise.

Clariant (+0,3%) a aussi présenté ses résultats, à peu près conformes aux attentes. Le dividende sera augmenté de 5 centimes à 0,45 CHF par action. La direction a par ailleurs confirmé les prévisions à moyen terme.

Johnson & Johnson a publié officiellement son offre de rachat d'Actelion (+0,2%). L'opération se déroule conformément aux prévisions, a précisé le groupe dans un communiqué.

Les bancaires, CS et UBS (chacune +0,3%) devraient aussi retenir l'attention. Mercredi, un membre de la Fed a déclaré vouloir un renforcement des exigences de fonds propres pour les grandes banques, ce qui est en contradiction avec les projets supposés de la nouvelle administration Trump.

Roche et Novartis gagnaient chacun 0,2%, ne parvenant pas à compenser la baisse de Nestlé.

Sur le marché élargi, on suivra Straumann (+2,3%) Kudelski (-4,7%), Lem, Phoenix Mecano et les banques cantonales vaudoise et de Saint-Gall, qui ont tous publié des résultats.

rw/cf/rp/fah

(AWP / 16.02.2017 08h40)
News les plus lues