"Camion charnier" : le parquet hongrois fait appel des peines de 25 ans

Kecskemét (Hongrie) - Le parquet hongrois a annoncé faire appel des peines de 25 ans de réclusion prononcées jeudi contre les principaux responsables du drame qui avait vu 71 migrants mourir d'asphyxie à bord d'un camion frigorifique découvert en Autrichhe en août 2015.

"Le verdict ne reflète pas suffisamment les conditions du crime", a expliqué devant la cour de Kecskemét le procureur Gabor Schmidt, qui avait requis pour trois des principaux accusés la perpétuité incompressible, et la perpétuité simple pour le quatrième d'entre eux.

Privés d'oxygène dans le compartiment hermétiquement clos dans lequel ils avaient été entassés sur 14 mètres carrés, les migrants avaient agonisé durant près de trois heures sans que les passeurs n'interviennent malgré leurs cris de détresse, le 26 août 2015.

L'onde de choc provoquée par le drame avait favorisé l'ouverture momentanée des frontières aux centaines de milliers de migrants désireux de rejoindre l'ouest de l'Europe, au début de la grande vague migratoire de 2015-2016.

Les passeurs, qui répondaient d'"homicides avec circonstance aggravante de cruauté particulière", ont également annoncé faire appel, soutenant n'avoir pas voulu la mort de leurs passagers.

Leurs dix complices ont été condamnés à des peines allant de 3 à 12 ans d'emprisonnement, au terme d'un procès fleuve débuté en juin 2017.

Originaires de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan et en route pour l'ouest de l'Europe, les 71 victimes - 59 hommes, huit femmes et quatre enfants, dont un bébé - avaient été pris en charge dans le sud de la Hongrie, non loin de la frontière serbe.

Le camion avait été découvert le lendemain abandonné avec son macabre chargement le bas-côté d'une autoroute autrichienne à proximité de Parndorf (Autriche), près de la frontière hongroise.

(©AFP / 14 juin 2018 14h10)
News les plus lues