Chili : une entreprise veut implanter une centrale hydroélectrique en plein désert

Santiago (Chile) - Au coeur du désert d'Atacama, situé à quelques kilomètres de la côte, une entreprise chilienne veut implanter une centrale hydroélectrique fonctionnant à l'eau de mer et à l'énergie solaire pour tenter de révolutionner le marché local de l'énergie.

Profitant du meilleur rayonnement solaire de la planète et de la géographie particulière du nord du Chili, où la cordillère des Andes plonge quasiment dans l'océan Pacifique, l'entreprise chilienne Valhalla prévoit d'y construire une centrale hydroélectrique qui devrait produire 300 MW, suffisamment pour alimenter trois régions du pays.

La centrale fonctionnerait en pompant l'eau de mer le jour, grâce à l'énergie produite par des panneaux solaires, et produirait de l'électricité la nuit en laissant retomber cette même eau, à travers des turbines, depuis une altitude de 600 mètres.

Entre ces deux étapes, l'eau serait stockée dans deux énormes réservoirs naturels, d'un volume équivalent à 22.000 piscines olympiques, situés au sommet de la chaîne de montagnes.

De cette manière, la centrale, dont le coût est estimé à 400 millions de dollars, fonctionnerait en continu.

C'est le seul endroit au monde où l'on peut développer un projet de cette nature, a déclaré Francisco Torrealba, cofondateur et responsable de la stratégie de Valhalla, lors d'une conférence de presse.

Le projet, appelé Espejo de Tarapacá (miroir de Tarapacá), serait situé à 1.800 km au nord de Santiago, la capitale.

Ces deux technologies ont été testées avec succès partout dans le monde. C'est la combinaison des deux qui ne l'a jamais été, a ajouté Torrealba.

Après avoir reçu le feu vert des autorités environnementales, les responsables de l'entreprise recherchent désormais des financements privés pour débuter la construction à la fin 2016, celle-ci devant durer 3 ans et demi.

Le Chili est jusqu'à présent un importateur net d'énergie. Sa capacité actuelle est de 19.725,72 MW, principalement produits à partir de charbon (21%), gaz naturel (18,85%), diesel (18,63%) et grâce à l'énergie hydraulique (28,1%).

3,79% seulement de l'électricité consommée au Chili sont produits grâce à l'énergie solaire.

(©AFP / 10 décembre 2015 21h42)