Chili: une importante mine de cuivre licencie 7% de son personnel

Santiago du Chili (awp/afp) - Antofagasta Minerals, l'une des principales mines de cuivre dans le monde, quatrième producteur du Chili et neuvième mondial, a annoncé mardi un vaste plan d'économie, incluant le départ de près de 7% du personnel.

Le plan "implique le départ de près de 7% des ouvriers, collaborateurs et cadres" de la compagnie minière, qui emploie près de 15.000 personnes, a annoncé Ivan Arriagada, le président exécutif de la compagnie située dans le nord du Chili.

"Je déplore les conséquences que cela peut avoir pour les personnes qui ont travaillé de manière efficace, mais nous devons faire face aux nouvelles conditions du marché du cuivre, et ses perspectives de reprise", a ajouté M. Arriagada.

Cette annonce est intervenue alors que le marché du cuivre connaît une chute brutale de son cours, qui se situe à son niveau le plus bas depuis six ans.

Le plongeon des prix, ainsi que la baisse de la demande de la Chine, principal acheteur mondial de cuivre dans le monde, entraîne d'importants plans d'économie dans les mines du pays, particulièrement exposé au géant asiatique à qui il exporte 25% de sa production.

C'est notamment le cas pour la compagnie d'état Codelco, qui a récemment annoncé un plan de rigueur pour faire face à la situation.

Avec près d'un tiers de l'offre mondiale - 5,7 millions de tonnes par an -, le Chili est le plus grand producteur de cuivre au monde : la chute de son cours a entraîné une dévaluation de sa monnaie, le peso, qui a atteint sa valeur la plus faible de ces 12 dernières années.

afp/rp

(AWP / 07.10.2015 06h20)