Chine: amende record pour manipulation des cours de Bourse

Le Premier ministre Li Keqiang fait de la lutte contre les risques financiers l'une de ses "trois batailles décisives". nAccusée de manipulation financière, une entreprise se voit infliger une sanction de 700 millions d'euros / © AFP/Archives / FRED DUFOUR
Le gendarme chinois des marchés boursiers a infligé la plus lourde amende de son histoire en imposant une sanction de 5,5 milliards de yuans (700 millions d'euros) à une entreprise accusée de manipulation de cours, a annoncé mercredi l'agence Chine nouvelle.

Cette annonce survient alors que le régime chinois s'efforce d'enrayer les risques financiers, dans un pays marqué par une progression très rapide de son taux d'endettement.

La Commission chinoise de régulation des marchés financiers (CSRC), qui avait été mise en cause pour son impréparation lors du krach boursier chinois de l'été 2015, a annoncé avoir infligé l'amende à Beibadao Logistics Group, une entreprise dont le siège se trouve à Xiamen (est).

Beibadao avait dégagé des bénéfices de 945 millions de yuans (120 millions d'euros) en manipulant les cours de plusieurs banques chinoises lors de leur introduction en Bourse, selon la CSRC.

Dans son grand discours annuel devant le Parlement, le Premier ministre Li Keqiang a rangé début mars la lutte contre les risques financiers au rang des "trois batailles décisives" qu'entend livrer son gouvernement, aux côtés du désendettement et du combat anti-pollution.

L'an dernier, le président de la CSRC, Liu Shiyu, avait dénoncé les escrocs qui dévorent les économies des petits épargnants. "Dans les marchés de capitaux, quand on est un magnat de la finance, on est jamais très loin d'être un gros crocodile de la finance", avait-il lancé lors d'une conférence de presse.



(©AFP / 14 mars 2018 10h31)


News les plus lues