Chine: début de la conversion directe entre le yuan et la livre britannique

Shanghai (awp/afp) - A partir de jeudi, il sera possible en Chine d'échanger directement le yuan avec la livre britannique, a annoncé mercredi la plate-forme d'échange de devises du pays, une nouvelle étape dans l'internationalisation de sa monnaie.

La livre sterling et le renminbi, le nom officiel de la devise chinoise, pourront désormais être échangés directement, sans passer par l'intermédiaire du dollar américain, a affirmé le China Foreign Exchange Trade System (CFETS), dans un communiqué.

La Chine permet depuis longtemps une conversion directe entre sa monnaie et le dollar américain et, depuis quelques années, avec le yen japonais, les dollars australien, néo-zélandais et canadien, le rouble russe et le ringgit malaisien.

Cette décision va "promouvoir le commerce et les investissements bilatéraux entre la Chine et le Royaume-Uni" et "faciliter l'utilisation du renminbi et de la livre dans le commerce transfrontalier et les investissements", a souligné le CFETS.

La Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays, a de son côté qualifié l'évènement d'"étape importante pour permettre à la Chine et au Royaume-Uni de promouvoir conjointement le développement de leur relation économique et commerciale".

Cette annonce intervient alors que le Premier ministre chinois, Li Keqiang, poursuit mercredi sa visite officielle à Londres, durant laquelle plus de 14 milliards de livres de contrats (plus de 17 milliards d'euros) ont été signés.

Le Royaume-Uni cherche depuis longtemps à faire de Londres la plaque tournante du marché du yuan en Europe, en concurrence avec Paris.

La banque centrale chinoise a parallèlement annoncé mercredi qu'une filiale de China Construction Bank, deuxième groupe bancaire du pays, avait été choisie pour prendre en charge l'activité de chambre de compensation sur le yuan à Londres.

La Chine promeut activement l'utilisation mondiale du yuan et a pris des mesures allant vers une libéralisation des taux d'intérêt, même si l'on est encore loin d'une convertibilité totale du yuan.

En juillet 2013, la Banque populaire de Chine a ainsi levé ses contrôles sur les taux d'emprunt, et en mars dernier, elle a élargi la marge de fluctuation journalière du yuan par rapport au dollar, autorisant la devise à évoluer de 2%, contre 1% auparavant, de part et d'autre d'un niveau médian ajusté chaque jour par l'institution.

afp/rp



(AWP / 18.06.2014 16h15)