Cisco fait un peu mieux que prévu au 3T mais les prévisions déçoivent

San Francisco - L'équipementier américain en télécoms Cisco (routeurs, téléphones IP...) a publié mercredi des résultats un peu meilleurs que prévu lors du troisième trimestre de son exercice décalé mais les prévisions ont été jugées trop tièdes par les investisseurs, qui ont sanctionné le titre.

Cisco a dégagé un bénéfice net de 2,7 milliards de dollars sur le trimestre février-mars-avril, en hausse de 7% par rapport à la même période l'an dernier. Ajusté de certains éléments et rapporté par action, la référence en Amérique du Nord, le bénéfice ressort à 66 cents, 1 cent au-dessus des attentes moyennes des analystes.

Le chiffre d'affaires est ressorti en croissance de 4% à 12,46 milliards de dollars, un peu plus élevé que les 12,43 milliards anticipés par Wall Street.

Les recettes provenant des "produits" (data centers, routeurs, logiciels, sécurité) ont cru de 5% (9,3 milliards de dollars) et celles des "services" de 3%, à 3,16 milliards, soit moins que ne l'espéraient les analystes, qui anticipaient plutôt autour de 3,23 milliards.

"Nous avons progressé de façon régulière dans la transition de nos activités vers plus de logiciels et d'abonnements", a commenté le PDG Chuck Robbins, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, se disant "très optimiste" pour l'avenir.

32% du chiffre d'affaires total provient désormais d'"offres récurrentes", contre 30% à la même période l'an dernier, ajoute le groupe, qui comme de nombreuses entreprises technologiques "historiques" se recentrent notamment sur des services par abonnements pour s'assurer des revenus réguliers.

Le bénéfice opérationnel de Cisco est ressorti, lui, en repli de 1%, à 3,1 milliards de dollars.

Outre ses équipements traditionnels, Cisco s'est engagé dans une transition vers l'informatique dématérialisée (le "cloud"), l'internet des objets ou la cybersécurité.

Le branche "Sécurité" (pare-feux, détection de virus avec Talos...) a d'ailleurs vu son chiffre d'affaires progresser de 11% à 583 millions.

Mais les prévisions du groupe pour le quatrième trimestre ont été jugées trop timorées par les investisseurs, qui estiment que la transition de Cisco vers des activités plus profitables est trop lente.

Cisco prévoit une hausse de chiffre d'affaires située en 4 et 6% sur un an (soit entre 12,62 et 12,86 milliards) et un bénéfice ajusté situé en 68 et 70 cents l'action.

Selon Daniel Ives, analyste chez GBH Insights, certains investisseurs attendaient mieux, en effet, de cette publication.

La sanction a été nette : vers 00H15 (jeudi) GMT, Cisco reculait de 3,59% à 43,54 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street.

jc/AB

CISCO SYSTEMS


(©AFP / 17 mai 2018 00h29)
News les plus lues