Corée du Nord: Ottawa atterré par la condamnation d'un pasteur canadien

Ottawa - Ottawa s'est dit mercredi atterré par la condamnation aux travaux forcés à perpétuité, infligée par la justice nord-coréenne au pasteur canadien Hyeon Soo Lim, que Pyongyang accuse d'avoir voulu renverser le régime.

Le Canada est atterré par la peine excessivement sévère infligée à M. Lim par une Cour (suprême) de Corée du Nord, particulièrement en raison de son âge et de sa santé fragile, a réagi François Lasalle, un porte-parole de la diplomatie canadienne, dans un communiqué.

Les responsables consulaires du Canada n'ont pas pu rencontrer Hyeon Soo Lim et le gouvernement ainsi que les amis du condamné restent inquiets pour ses droits et son bien-être, et souhaitent le voir rentrer au Canada, a-t-il ajouté.

Il s'agit d'une violation sérieuse de la convention de Vienne sur les relations consulaires et le droit des Etats d'avoir accès à leurs citoyens, poursuit le communiqué.

Le pasteur d'origine sud-coréenne officiant à l'Eglise presbytérienne coréenne de la Lumière de Toronto, est le dernier missionnaire étranger en date accusé par le régime nord-coréen de s'immiscer dans ses affaires d'Etat.

La condamnation du pasteur, qui est âgé d'une soixantaine d'années selon la presse canadienne, a été rapportée plus tôt mercredi par l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

(©AFP / 16 décembre 2015 16h47)