Costa Croisières lance les travaux pour son 1er paquebot au GNL destiné au marché mondial

La cérémonie de découpe de la première tôle du Costa Smeralda a eu lieu mercredi sur le chantier naval Meyer de Turku, en Finlande / © AFP/Archives / GIUSEPPE CACACE
La compagnie italienne Costa Croisières (groupe américain Carnival) a lancé mercredi les travaux du premier navire de croisière destiné au marché mondial et propulsé au gaz naturel liquide (GNL), appelé à silloner les mers à partir d'octobre 2019.

Les travaux du premier navire au GNL, uniquement destiné au marché allemand, l'AIDANova, ont eux été lancés en février dernier, avec une navigation prévue à l'automne 2018.

La cérémonie de découpe de la première tôle du Costa Smeralda a eu lieu mercredi sur le chantier naval Meyer de Turku, en Finlande.

L'AIDANova et le Costa Smeralda seront alimentés à la fois au port et en mer, au gaz naturel liquéfié, combustible fossile le plus propre au monde, selon Costa.

Le Costa Smeralda sera commercialisé sur le marché mondial, à destination de nombreux pays tels que l'Italie, la France, l'Espagne, l'Allemagne et la Suisse.

"La construction du Costa Smeralda s'inscrit dans le cadre d'un plan stratégique à l'initiative de Carnival Corporation (principale compagnie de croisière mondiale, à la tête de 10 marques dont Costa Croisières), dans l'objectif de construire sept navires alimentés en GNL pour sa flotte de 103 navires", a expliqué Costa Croisières dans un communiqué.

Le Costa Smeralda, qui dépassera 180.000 tonneaux de jauge brute, pourra accueillir 6.600 passagers, dans plus de 2.600 cabines. Un autre navire semblable au Costa Smeralda devrait être livré par Meyer Turku en 2021.

Le GNL sera stocké dans des réservoirs spéciaux à bord des navires et sera utilisé pour produire 100% de l'énergie nécessaire à la navigation et au fonctionnement des services à bord, grâce à des moteurs hybrides à double carburation.

L'utilisation du GNL "représente une innovation majeure en termes d'impact environnemental, puisqu'il permet de réduire de façon significative les émissions de gaz d'échappement, notamment le soufre (SO2), l'azote (NO2), le CO2 et les particules", a souligné le groupe.



(©AFP / 13 septembre 2017 19h17)
News les plus lues