Credit Suisse reste dans les chiffres rouges en 2017

Zurich (awp) - Le géant bancaire Credit Suisse a fortement amélioré sa performance en 2017, sans toutefois sortir de la zone déficitaire. La dépréciation de 2,3 mrd CHF liée à la réforme fiscale américaine a plombé le quatrième trimestre et sapé les bonnes performances des trois premiers partiels de l'année. La volatilité des marchés semble avoir porté le groupe zurichois en ce début d'exercice.

Credit Suisse a essuyé pour l'année une perte de 983 mio CHF, moins importante que celle de 2016 (2,71 mrd), selon les indications fournies mercredi par la banque. Le produit d'exploitation a gonflé de 3% sur un an à 20,90 mrd, pour des charges amincies de 15%.

Les efforts d'économies de ces deux dernières années se sont élevés à 3,2 mrd CHF. L'objectif de coûts pour 2017 a été atteint, avec une base à 17,7 mrd CHF.

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende de 0,25 CHF par action en numéraire. Ce montant est inférieur aux 0,70 CHF versés soit en cash, soit en actions au titre de 2016. La rémunération des actionnaires correspond toutefois à la nouvelle politique de la banque aux deux voiles.

Au quatrième trimestre, Credit Suisse affiche un résultat net négatif, à hauteur de 2,13 mrd CHF, contre -2,62 mrd au dernier partiel 2016. Le géant bancaire présente un bénéfice avant impôts, à comparer à la perte de 2,20 mrd l'année précédente. Les recettes se sont inscrites à 5,19 mrd, en hausse de 4%.

Dans la gestion, les afflux nets d'argent se sont inscrits à 3,1 mrd CHF lors du dernier partiel, pour une masse de 1376 mrd (+10% sur un an) à fin 2017.

Les chiffres publiés au quatrième trimestre dépassent les prévisions du consensus AWP, à l'exception du dividende.

Credit Suisse revendique un début d'année 2018 solide, avec une croissance des revenus supérieure à 10% pour l'unité de banque d'affaires Global Markets, en plein coeur de la restructuration, et pour la division de gestion de fortune Asie/Pacifique.

fr/buc

(AWP / 14.02.2018 07h39)
News les plus lues