Curabilis accueille ses premiers détenus

L'établissement d'exécution de mesures Curabilis, à Genève, qui offre 92 places de détention, accueille ses premiers pensionnaires. Elles sont 14 femmes se trouvant en exécution de peine dans les établissements de Riant-Parc et Champ-Dollon.

L'unité hospitalière de psychiatrie pénitentiaire (UHPP) et une unité de mesures seront également ouvertes d'ici à la fin du mois de juin, a indiqué mercredi dans un communiqué le Département de la sécurité et de l'économie (DSE).

Le premier pavillon ouvert à Curabilis accueille des détenus en régime d'exécution de peine. Il sera rendu à sa mission originelle, soit l'exécution de mesures, d'ici fin 2015. Ce changement provisoire d'affectation, décidé par le Conseil d'Etat genevois, a pour but de soulager la prison de Champ-Dollon, en situation de surpopulation carcérale chronique.

Outre ce pavillon, Curabilis mettra en service d'ici la fin du mois l'UHPP, une unité destinée à l'accueil des personnes détenues nécessitant des soins et traitements psychiatriques aigus.

Une première unité de mesures, destinée aux hommes condamnés à une mesure thérapeutique pour troubles mentaux, à une mesure thérapeutique pour traitement des addictions ou à l'internement, ouvrira aussi ses portes fin juin.

Dans le courant de l'été, l'unité de sociothérapie devrait accueillir des détenus hommes condamnés à une sanction pénale, atteints de désordres graves de la personnalité. Au total, entre 20 et 25 personnes détenues en provenance de Champ-Dollon qui intégreront Curabilis, a également fait savoir le DSE.

Les deux unités de mesures restantes de Curabilis seront mises en service début 2015.



(ats / 18.06.2014 16h24)