DSM va supprimer entre 900 et 1.100 emplois

La Haye (awp/afp) - Le groupe chimique et pharmaceutique DSM va supprimer entre 900 et 1.100 emplois d'ici à fin 2017, dont environ la moitié aux Pays-Bas, dans le cadre d'un programme de réduction des coûts, a annoncé mardi l'entreprise néerlandaise.

"Dans un marché de plus en plus mondial et de plus en plus rapide, nous devons adapter notre modèle organisationnel et opérationnel", a justifié le directeur exécutif du groupe, Feike Sijbesma, cité dans un communiqué.

Ce nouveau "modèle organisationnel" sera appliqué aux fonctions dites de "support", à savoir les départements financier, juridique, IT, ressources humaines et communication, notamment, a précisé la société.

En tout, DSM espère réaliser des économies annuelles de 125 à 150 millions d'euros à partir de fin 2017, et ce par rapport à l'année comptable 2014. Ce programme de restructuration coûtera à DSM une charge non récurrente atteignant entre 150 et 175 millions d'euros.

DSM a par ailleurs indiqué développer un programme en vue d'améliorer l'efficacité de sa branche nutrition. Ce dernier sera détaillé en novembre.

La société néerlandaise avait annoncé en février la prise de mesures pour réduire ses coûts, sans pour autant préciser de quelles mesures il s'agissait.

DSM emploie environ 25.000 personnes à travers le monde, dont quelque 5.000 aux Pays-Bas, et fabrique de nombreux produits destinés à l'industrie alimentaire, pharmaceutique, automobile, aéronautique et électrique.

Le groupe a investi ces dernières années, principalement pour renforcer sa branche Nutrition. Le groupe avait notamment effectué huit acquisitions en 2012.

afp/rp

(AWP / 25.08.2015 09h30)