Des fourmis se protègent de la chaleur grâce à leurs poils argentés

Une équipe de chercheurs américano-suisse a découvert comment le manteau de poils des fourmis argentées sahariennes parvient à les protéger du soleil. Il peut contrôler de diverses manières le rayonnement électromagnétique.

Pour ces insectes qui affrontent des températures allant jusqu'à 70 degrés celsius, ce bouclier thermique est vital. Il lui permet de maintenir son corps au-dessous des 53,6 degrés qui lui seraient fatals. Cela lui permet de rester à l'abri de son principal ennemi, le lézard prédateur qui ne supporte pas, lui, de telles chaleurs.

Les propriétés de réflexion qu'a ce manteau de poils argentés alternés par bandes ont été mises au jour par des équipes des universités de Zurich et de Columbia (Etats-Unis), grâce notamment à des instruments comme le spectromètre. L'étude vient d'être publiée dans la revue spécialisée Science, a indiqué jeudi l'Université de Columbia dans un communiqué.

Des tests ont montré des différences de température entre 5 et 10 degrés entre des fourmis poilues et non poilues. Ce mécanisme naturel pourrait avoir un usage dans la science des matériaux. Il s'agirait de développer des revêtements permettant le refroidissement passif de toutes sortes d'objets ou d'instruments comme des véhicules, des immeubles, ou même des habits, estiment les chercheurs.

(ats / 18.06.2015 17h20)
News les plus lues