EFG mise sur la croissance après l'intégration de BSI

Zurich (awp) - Le groupe bancaire EFG International mise de nouveau sur la croissance, après avoir finalisé l'intégration de son homologue tessinois BSI. Des acquisitions sont également à l'ordre du jour, a affirmé à AWP le directeur général Giorgio Pradelli.

Le patron a considéré "ambitieux" l'objectif de réunir les deux banques de taille semblable en deux ans. "L'intégration a sous doute été compliquée, d'une part en raison de la taille, mais aussi en raison des problèmes de BSI."

Peu après le rachat de BSI par EFG en février 2016, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) avait ordonné la dissolution de l'établissement tessinois en raison de son implication dans le scandale concernant le fonds malaisien 1MDB.

Les anciens locaux de BSI à Lugano constituent désormais le plus grand site du groupe, devant Genève et Zurich, a précisé le directeur général.

La volatilité élevée des marchés met aussi EFG sous pression, les clients étant moins actifs et moins enclins au risque, ce qui a un impact sur les recettes du groupe. "La seule réponse à apporter est au niveau de l'efficience et du renforcement de l'activité", a ajouté M. Pradelli.

Au niveau de ses propres objectifs, la banque est en bonne voie pour ce qui est des coûts et des synergies visées.

(L'interview complète est disponible sur le service Premium en allemand)

tp/tt/al/buc

(AWP / 14.12.2018 11h00)