Ems-Chemie: ventes trimestrielles en baisse de 3,1%, prévisions confirmées

(synthèse avec commentaires d'analystes et cours de clôture)

Herrliberg (awp) - Le fabricant de matières plastiques spéciales Ems-Chemie a accusé un recul de 3,1% de son chiffre d'affaires à 1,44 mrd CHF sur les neuf premiers mois 2015. Exprimées en monnaies locales, les ventes ont par contre progressé de 4,3% grâce notamment au bon développement de l'Europe et des pays de la zone de libre-échange Aléna, a-t-il indiqué lundi, tout en confirmant ses prévisions.

En dépit d'une conjoncture toujours difficile, Ems a pu augmenter ses volumes de 8%, précise le communiqué.

Le groupe zurichois a également été en mesure d'accroître son résultat opérationnel au niveau de l'EBIT en comparaison annuelle, et ce malgré des effets de change fortement négatifs, a-t-il ajouté, sans avancer de chiffre.

Les recettes d'Ems sont en ligne avec les prévisions des analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) et d'UBS, qui tablaient respectivement sur des ventes de 1,44 mrd CHF et de 1,43 mrd CHF.

Dans les polymères haute performance, le chiffre d'affaires s'est contracté de 2,5% à 1,25 mrd CHF, alors que les volumes se sont étoffés de 8,3%. En monnaies locales (ML), Ems affiche une croissance de 5,2%.

PRÉVISIONS CONFIRMÉES

La division produits chimiques spéciaux a pâti plus fortement de l'environnement adverse, les ventes ont reculé aussi bien en francs suisses qu'en monnaies locales, de respectivement -6,9% à 204 mio CHF et -1,3%. Les volumes ont par contre augmenté de 4,6%.

La conjoncture mondiale, déjà frileuse depuis le début d'année, a ralenti au troisième trimestre, souligne Ems. Le nombre de véhicules produits dans la zone Aléna a augmenté et les principaux marchés européens ont poursuivi leur reprise. En Chine en revanche, le marché automobile a chuté. La Russie et le Brésil ont également connu un refroidissement.

Ems confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. L'entreprise s'attend toujours en 2015 à un chiffre d'affaires corrigé des effets monétaires légèrement inférieur à 2014 et à un résultat opérationnel légèrement supérieur.

Le groupe a par ailleurs annoncé l'arrivée de Markus Kremmel au sein du comité de direction suite à l'élection au National de Magdalena Martullo, la présidente du groupe.

Du côté des analystes, la copie présentée par le groupe grison a été plutôt bien accueillie.

J. Safra Sarasin salue le maintien des objectif en dépit du contexte monétaire et conjoncturel défavorable, dégradé encore par le scandale Volkswagen. Selon l'institut bâlois, la sous-performance de l'action depuis juillet ne fait pas justice à ses résultats. La recommandation "neutral" est maintenue.

Même son de cloche à la Banque cantonale de Zurich (ZKB), selon qui Ems devrait terminer l'exercice en cours sur un nouveau record en termes de bénéfice d'exploitation, grâce notamment au prix avantageux des matières premières et à la bonne maîtrise des coûts. La ZKB continue de recommander de "pondérer au marché".

A la Bourse, la nominative Ems-Chemie a eu le vent en poupe pendant toute la séance, clôturant sur une avancée de 2,6% à 383,75 CHF, alors que le marché élargi a terminé en léger repli (SPI, -0,10%).

mm/rp/al/buc/jh

(AWP / 19.10.2015 18h53)
News les plus lues