Environnement: les entreprises françaises n'ont pas fait plus en 5 ans

Paris - Les pratiques environnementales des entreprises françaises (gestion des ressources, efficacité énergétique, etc.) n'ont pas beaucoup évolué ces cinq dernières années, selon une note de l'Insee publiée mardi.

Malgré le renforcement de la réglementation ces dernières années, l'enquête réalisée par l'Insee auprès de plus de 11.000 entreprises "ne permet pas de conclure à une évolution significative des comportements", notant plutôt "une stabilité" de ces comportements par rapport à la précédente enquête de 2011, constate l'Institut.

Comme il y a cinq ans, "près de la moitié des entreprises de plus de 50 salariés déclarent être engagées dans une logique de "gestion économe des ressources" comme l'eau et les matières premières, tandis qu'environ un quart disent développer des produits ou des services étudiés pour générer moins d'impact sur l'environnement au cours de leur cycle de vie, détaille l'Insee.

De même, un tiers des entreprises affirment agir pour améliorer leur efficacité énergétique et/ou réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Seul progrès, 18% des entreprises interrogées déclarent s'impliquer dans la protection de la biodiversité. Elles n'étaient que 12% en 2011.

Les comportements des entreprises varient beaucoup selon leur secteur d'activité. Celles des secteurs de l'énergie et des transports, dont l'activité a l'impact le plus négatif sur les émissions de gaz à effet de serre, sont globalement plus engagées.

En revanche, les entreprises de la construction, souvent de petite taille, et le secteur de l'information et de la communication ont adopté moins d'actions pour limiter leur impact sur l'environnement.

L'Insee note aussi parfois un écart entre les déclarations et les actions réellement entreprises, n'écartant pas les comportements de "green washing".

Alors que 31% des entreprises disent s'engager pour une meilleure efficacité énergétique et/ou une réduction de leurs émissions, seules 10% ont réalisé un bilan de leurs émissions et 20% ont un plan d'action, soit dans les énergies renouvelables, les déplacements de leur personnel, la réduction du transport de marchandises ou la baisse de leur consommation d'énergie.

De même, si 47% des entreprises disent être engagées dans une logique de gestion économe des ressources, 9% seulement se sont dotées d'un plan de réduction de consommation de matière.


(©AFP / 14 novembre 2017 18h17)
News les plus lues