Evolva réduit ses pertes au 1er semestre, ventes en nette hausse

(ajoute commentaires CEO, cours de Bourse)

Zurich (awp) - La société Evolva a bouclé la première moitié de 2018 sur une perte nette de 14,7 millions de francs, contre -20,3 millions un an plus tôt. Le doublement du produit des ventes a été presque intégralement compensé par la chute de plus d'un quart des revenus issus des activités de recherche et développement (R&D), indique la biotech de Bâle-Campagne jeudi dans un communiqué.

Ainsi, le chiffre d'affaires réalisé entre janvier et fin juin s'est monté à 3,8 millions, en hausse de 6% en rythme annuel. Au niveau des coûts, les principaux postes R&D et frais généraux ont diminué de plus de 20% à respectivement 9,7 et 7,0 millions.

Le résultat net a en outre profité d'un effet fiscal positif de 0,1 million, contre un effet négatif de 1,6 million un an plus tôt, ainsi que de l'appréciation du dollar au cours des six derniers mois, précise Evolva.

A fin juin, les liquidités d'Evolva se montaient à 75,0 millions de francs, contre 97,2 millions au bouclement de 2017, et les fonds propres à 208,2 millions.

Au vu du nombre croissant d'applications pour ses produits, d'autorisations de mise sur le marché et d'initiatives commerciales, la direction du groupe anticipe une poursuite de sa dynamique de ventes. Par ailleurs, les mesures d'économies introduites en août en 2017 portent leurs fruits et devraient permettre à Evolva de réduire ses pertes sur l'ensemble de l'exercice 2018.

Innovation et restructuration

"Dans la mise en oeuvre de notre stratégie, nous misons avant tout sur l'innovation", a affirmé dans un entretien à AWP Oliver Walker, qui a repris la tête d'Evolva il y a tout juste un mois. Et de préciser qu'il ne s'agit pas seulement de R&D mais aussi d'explorer de nouvelles voies au niveau de la distribution.

L'entreprise se trouve toujours dans une phase de profonde restructuration, qui a vu se succéder trois directeurs généraux (CEO) en à peine plus d'un an. L'été dernier, le co-fondateur Neil Goldsmith avait déjà passé le flambeau à Simon Waddington.

Au cours des douze derniers mois, la société a également sollicité à deux reprises le marché des capitaux pour un montant total de plus de 100 millions de francs. Selon M. Walker, les liquidités actuelles devraient permettre à Evolva de faire avancer ses projets jusqu'à ce que le seuil de rentabilité soit atteint.

Afin d'atteindre ses objectifs à moyen terme - à savoir des recettes comprises entre 40 et 60 millions de francs à l'horizon 2021 et un retour à la rentabilité un an plus tard - la nouvelle direction mise sur ses produits existants (Resveratrol et Nootkaton), mais entend également élargir sa palette.

Les chiffres présentés par le laboratoire de Reinach n'ont pas enthousiasmé les investisseurs. Peu après 14h05, la nominative Evolva s'érodait de 2,9 à 27,3 centimes, alors que le marché dans son ensemble (SPI) reculait de 0,26%.

buc/fr/rp

(AWP / 09.08.2018 14h45)
News les plus lues