Fed: le programme de réduction d'actifs se déroule bien

La présidente de la Fed, Janet Yellen, le 14 novembre 2017 à Francfort / © AFP/Archives / Daniel ROLAND
Janet Yellen, la présidente de la Banque fédérale de Réserve américaine (Fed), a estimé mardi que le programme de réduction des actifs engagé par l'institution monétaire se déroulait bien.

"Jusqu'ici, je touche du bois, cela se passe bien", a estimé Mme Yellen lors d'un débat organisé par l'université de New York (NYU).

La Fed a entrepris de réduire son bilan, hypertrophié par des années de politique dite "d'assouplissement quantitatif", qui l'ont vue racheter depuis 2008 des actifs sur les marchés financiers pour garantir un montant de liquidités suffisant sur les marchés et soutenir l'économie.

Ce bilan a atteint jusqu'à 4.500 milliards de dollars et la Fed a entrepris en septembre de le réduire progressivement pour revenir à une politique monétaire plus classique essentiellement conduite par le biais des taux monétaires.

La Fed a donc cessé depuis deux mois de réinvestir dans les titres qui arrivent à maturité tout en engageant un mouvement de remontée des taux.

Mme Yellen a précisé que les discussions au sein de la Fed sur la meilleure manière d'engager cette politique "avaient duré plus d'un an" et avaient porté "sur la façon dont nous pouvions le faire de manière à ce que le public comprenne ce que nous voulions faire et comment nous utiliserions notre bilan d'une manière qui ne perturberait pas les marchés financiers".

Elle a indiqué que la Fed avait considéré la possibilité de vendre ses actifs mais avait finalement considéré que la voie "la moins perturbante" était de ne pas réinvestir leur produit.

Mme Yellen, qui était interrogée par Mervyn King, l'ancien gouverneur de la banque centrale d'Angleterre, a estimé que la plus grande menace actuelle sur la stabilité des marchés financiers serait une surveillance et une régulation insuffisantes compte tenu des leçons de la crise de 2008.

"Je pense que nous avons mis en place des régulations qui demandent plus de capital et plus de liquidités. Nous avons un système rigoureux de test de résistance, particulièrement pour les plus grandes banques et les plus systémiques. Nous les avons contraintes à améliorer leurs procédures de gestion du risque pour qu'elles comprennent mieux la nature des risques auxquels les exposent leurs bilans et nous leur avons demandé de prévoir des plans de rétablissement de manière à ce que celles qui rencontrent des problèmes puissent les affronter plutôt que d'être renflouées", a souligné Mme Yellen.

"Je pense que c'est important que ces choses soient préservées pour avoir un système financier stable et solide", a-t-elle affirmé alors que l'administration du président Trump s'est engagée dans un processus de dérégulation financière.

La présidente de la Fed quittera ses fonctions début février car elle n'a pas été renommée par Donald Trump pour un second mandat de quatre ans, celui-ci lui préférant Jerome Powell, un autre gouverneur de la Fed.

jld-dg/sha



(©AFP / 22 novembre 2017 10h09)
News les plus lues