Feu vert à l'extradition vers les Etats-Unis d'un Lituanien accusé d'avoir volé Google et Facebook

Vilnius - Un tribunal de Vilnius a autorisé lundi l'extradition vers les Etats-Unis d'un Lituanien accusé d'avoir soutiré environ 100 millions de dollars à Google et Facebook.

"La cour a pris une décision en faveur de l'extradition du citoyen lituanien Evaldas Rimasauskas vers les Etats-Unis où il sera poursuivi au pénal", a déclaré la juge Aiva Surviliene, a constaté l'AFP.

Âgé de 48 ans, Evaldas Rimasauskas a été arrêté en mars en Lituanie à la demande des autorités de Washington qui l'accusent d'avoir trompé deux entreprises américaines en s'étant fait passer pour un fournisseur asiatique de matériel informatique dans les années 2013-2015.

L'avocate de M. Rimasauskas a indiqué à l'AFP que les deux géants américains de l'internet, Facebook et Google, étaient mentionnés dans l'acte d'accusation. La justice américaine n'avait pas identifié les entreprises victimes.

"Nous avons détecté cette escroquerie aux dépens de notre équipe de vente et avons rapidement alerté les autorités. Nous avons récupéré les fonds et nous nous réjouissons de voir que l'affaire est résolue", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Google.

Facebook n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

Dans une déclaration publique, les procureurs américains ont déclaré que M. Rimasauskas avait utilisé des faux comptes e-mail pour se faire passer pour "des employés et des agents" du fabricant asiatique.

Il est également accusé d'avoir fabriqué des factures, des contrats et des lettres pour inciter les entreprises à verser plus de 100 millions de dollars (87 millions d'euros) sur des comptes bancaires à l'étranger sous son contrôle.

Me Snieguole Uzdaviniene, avocate de M. Rimasauskas qui risque jusqu'à 20 ans de prison, a indiqué que son client allait faire appel de la décision du tribunal.

vab-bo-jc/cls

Facebook

GOOGLE


(©AFP / 17 juillet 2017 20h12)
News les plus lues