Finance verte: créer un fonds public d'un milliard pour doper les investissements privés (rapport)

Paris - Trop peu de financements privés vont vers la transition écologique en France et, pour y remédier, un rapport remis au gouvernement vendredi assure que la création d'un fonds public d'un milliard d'euros pourrait générer 10 milliards d'investissements privés.

"La France accumule progressivement un déficit d'investissement significatif au regard de ses objectifs" climatiques et les financements publics seuls ne sont "pas suffisants", note ce rapport piloté par Pascal Canfin, président du WWF France et Philippe Zaouati, président de Finance for tomorrow et directeur général du fonds Mirova.

L'enjeu est donc "d'amener à une réorientation massive des flux privés", notamment dans le financement de filières encore émergentes ou de projets vus comme risqués ou insuffisamment rentables, comme la rénovation énergétique des bâtiments, l'agro-écologique, les véhicules bas-carbone ou la méthanisation agricole.

A cela s'ajoute, une diversité d'acteurs publics déjà impliqués parfois peu cohérents ou lisibles pour les porteurs de projets et les investisseurs potentiels.

Ce nouveau fonds d'un milliard d'euros pourrait être piloté par une nouvelle entité, baptisée +France Transition+, qui regrouperait des équipes venues de tous les acteurs existants du financement de la transition écologique (Ademe, Caisse des dépôts, Bpifrance, etc.).

La création cette "étiquette commune" permettrait d'accélérer la mobilisation des acteurs privés, assure le rapport, qui préconise aussi que l'Etat établisse un "plan de financement" précis "affiné secteur par secteur", à partir des objectifs de la feuille de route énergétique de la France et de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

(©AFP / 14 décembre 2018 11h50)