France: la présidence va déménager sa salle de presse hors du Palais de l'Elysée

Paris - La présidence de la République française va fermer d'ici à l'été la salle de presse installée depuis 40 ans à l'intérieur de l'Élysée, pour la déménager hors du palais présidentiel.

A l'annonce de cette décision mercredi, par la conseillère communication du président Emmanuel Macron, Sibeth Ndiaye, les journalistes présents ont protesté contre une "volonté politique d'écarter la presse".

Le nouveau président français entretient depuis son arrivée l'an dernier des relations plus compliquées avec la presse que son prédécesseur socialiste François Hollande.

Jusqu'à présent, la presse dispose d'une salle donnant sur la cour de l'Élysée pour certaines occasions (conseils des ministres, réceptions de dirigeants étrangers...). Les agences de presse y ont, elles, accès en permanence.

Mais "la présidence a décidé d'un déménagement" de cette salle dans une annexe proche, "afin d'augmenter sa taille", a déclaré Mme Ndiaye à des journalistes, dont l'AFP, en niant toute volonté de les écarter.

Le président Macron, "tenu informé" de cette décision, l'a "validée", a-t-elle dit. Dès son arrivée à l'Élysée, en mai, le chef de l'État avait souhaité le départ des journalistes de l'enceinte du palais. L'Élysée avait remisé ce projet qui avait déclenché un tollé au sein des rédactions.

L'Association de la presse présidentielle (APP) a "déploré vivement" ce "choix unilatéral, malgré les promesses de concertation", jugeant dans un communiqué que "ce déménagement +hors les murs+ de l'enceinte principale du Palais constitue pour les journalistes une entrave à leur travail". L'APP demande ainsi aux services de l'Élysée de "reconsidérer cette décision".

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a demandé à la presse de "ne pas voir des symboles là où il n'y en a pas". Il a lui aussi invoqué des raisons "très fonctionnelles" pour ce déménagement vers une salle qui permettra selon lui d'accueillir, "à 10 mètres à vol d'oiseau" de l'Elysée, davantage de journalistes, "dans de meilleures conditions".

La salle de presse de l'Élysée avait été installée à l'intérieur du Palais sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981) et, en 1984, son successeur, François Mitterrand, l'avait transférée sur la cour d'honneur.

En 2006 aux Etats-Unis, sous la présidence de George W. Bush, la fermeture de la salle de presse dans la Maison Blanche, pour rénovation, avait suscité l'émoi parmi les journalistes. Mais la salle avait rouvert un an plus tard au même endroit, une fois restaurée.


(©AFP / 14 février 2018 18h36)
News les plus lues