France: la production d'électricité a reculé de 0,4% en 2017

Paris - Le production d'électricité en France a reculé légèrement en 2017, avec une baisse de la production nucléaire et hydraulique, selon un bilan diffusé mercredi par le gestionnaire du réseau RTE.

La production totale a atteint 529,4 térawattheures (TWh), en recul de 0,4% par rapport à 2016, a indiqué Réseau de transport d'électricité (RTE) dans un communiqué.

Celle du nucléaire a baissé de 1,3% à 379,1 TWh, alors que plusieurs centrales d'EDF ont été arrêtées pour des raisons diverses.

La centrale du Tricastin (Drôme), qui compte quatre réacteurs, avait notamment été temporairement arrêtée pour des travaux à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

La part du nucléaire s'est ainsi érodée à 71,6% contre 72,3% un an auparavant.

La production hydraulique a pour sa part chuté de 16,3% sur l'année à 53,6 TWh, ayant souffert du manque de pluie.

RTE note en revanche une augmentation de 20% de la production thermique (charbon, fioul, gaz), de 14,8% de l'éolien et de 9,2% du photovoltaïque.

La consommation a de son côté légèrement baissé de 0,3% à 482 TWh du fait d'une météo un peu plus douce en moyenne et d'une comparaison avec une année 2016 bissextile. Hors ces effets, la consommation corrigée est restée stable.

La grande industrie a pour sa part vu sa consommation progresser nettement de 3,5%, ce qui "témoigne de la dynamique économique de ce secteur", note RTE.

La France a exporté 74,2 TWh auprès de ses voisins et importé 36,2 TWh, soit un solde positif de 38 TWh, le niveau le moins élevé depuis 2010.

Par ailleurs, l'hiver "se passe bien et il n'est pas prévu que ça se passe moins bien dans les semaines qui viennent", a déclaré à des journalistes François Brottes, président du directoire de RTE.

La France bénéfice actuellement d'"un peu plus de production disponible que l'année dernière et la consommation est restée très ... stable", a-t-il expliqué.

L'hiver précédent avait été difficile en raison de l'arrêt d'un nombre important de centrales nucléaires d'EDF et d'une forte vague de froid.

jmi/ktr/ef/spi

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE


(©AFP / 14 février 2018 11h49)
News les plus lues