Fusion consommée d'Orange en Espagne avec Jazztel, 550 emplois en danger

Madrid (awp/afp) - La fusion entre l'opérateur de téléphonie Orange en Espagne et la compagnie Jazztel, finalisée lundi, entrainera 550 licenciements, dénoncés par les syndicats qui doivent entamer cette semaine des négociations avec la direction.

"La compagnie estime nécessaire de mettre en place un plan d'ajustement de l'emploi qui démarrera immédiatement après la fusion légale des deux entités, le 8 février", lit-on dans un communiqué transmis lundi à l'AFP.

"Dans le contexte d'intégration d'Orange et Jazztel, une analyse en profondeur de l'emploi a été menée afin de poursuivre une activité de l'entreprise la plus efficace et compétitive possible", ajoute ce communiqué, qui chiffre l'impact net du plan social à 250 postes, soit 3,5% de l'effectif en Espagne (7.084 personnes en 2015).

"550 postes de travail seront touchés par ce plan dans les centres où il y aura des doublons et 300 nouveaux postes seront créés au niveau des plateformes d'assistance à la clientèle en Espagne", ajoute-t-on de même source.

Les négociations doivent en principe démarrer dans les jours qui viennent. "Des entreprises comme Orange, au lieu de parier sur des formules organisationnelles et d'optimisation des ressources, préfèrent choisir le licenciement comme seule option, recherchant une économie immédiate sur les coûts", a dénoncé dans un communiqué le syndicat UGT (Union générale des travailleurs) qui assure que l'entreprise sacrifie aussi au passage la qualité du service.

"Ya basta" (Ca suffit), a dénoncé lundi en France le syndicat Sud, dont les représentants au Comité de groupe européen de l'opérateur ont voté contre la fusion.

"Nous réclamons de l'Etat, premier actionnaire d'Orange, plutôt soucieux de la création de valeurs pour les actionnaires, un engagement fort en faveur de l'emploi et des salarié-es du groupe", indique-t-il dans un communiqué.

L'opérateur français s'est lancé à la conquête du marché de la fibre optique en Espagne, et cherche à connecter 14 millions de foyers à l'horizon 2020.

Il a pour ce faire acquis l'opérateur espagnol Jazztel pour 3,35 milliards d'euros, achat finalisé en août.

L'Espagne avait fin novembre (dernières données disponibles) 2,9 millions de lignes dotées de la fibre optique, selon la Commission nationale des marchés, dont les deux tiers (2,1 M) gérés par Movistar du géant Telefonica.

Sur la bande passante à large bande, Movistar détient 44,13% du marché, et Orange et Jazztel respectivement 16,22% et 12,24%, devenant le deuxième opérateur du marché espagnol après la fusion.

afp/jh

(AWP / 08.02.2016 14h06)