GB: S&P maintient le triple A, mais reste préoccupé par le risque d'un Brexit

PARIS (awp/afp) - L'agence de notation Standard and Poor's (S&P) a maintenu vendredi inchangée la note d'endettement à long terme du Royaume-Uni, fixée à AAA, le cran le plus élevé, tout en continuant de l'assortir d'une perspective d'évolution négative en raison des risques liés à un éventuel Brexit.

Cette perspective négative signifie qu'il y a au moins une chance sur trois que la note du pays soit abaissée dans les deux ans qui viennent.

De son côté, l'agence Fitch Ratings a également confirmé dans la soirée sa propre note à long terme de la dette britannique, qui reste donc fixée à AA+, le deuxième meilleur échelon dans sa propre classification, avec une perspective d'évolution toujours fixée à "stable".

Dans un communiqué annonçant sa décision, S&P souligne qu'une sortie de l'Union européenne (dit "Brexit"), à la suite du référendum sur l'appartenance à l'UE que le gouvernement britannique prévoit d'organiser avant la fin 2017, et qui pourrait se dérouler dès l'an prochain, "constitue un risque pour l'économie du Royaume-Uni, en particulier pour son important secteur financier et ses exportations".

En outre, S&P estime qu'un tel scénario pousserait probablement à un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, avec son lot d'incertitudes.

Cependant, l'agence de notation estime qu'un maintien dans l'UE reste pour l'heure l'hypothèse la plus probable, "auquel cas la situation de l'économie britannique se maintiendrait globalement", d'où sa décision de maintenir la note à long terme du pays à "AAA", soit le maximum possible dans son échelle d'évaluation.

S&P avait assorti ce triple A (un niveau qu'elle est la seule des grandes agences de notation à accorder encore au pays) d'une perspective négative en juin dernier.

Pour sa part, Fitch estime également "que le Royaume-Uni restera dans l'UE".

L'agence prévoit que le référendum sur l'appartenance à l'UE va créer des incertitudes à court terme mais se montre en revanche moins préoccupée que S&P, estimant qu'"un vote pour un Brexit" n'aurait qu'un impact "modérément négatif" sur la solvabilité du pays. Tout en prévenant que la manière dont un Brexit pourrait se dérouler "est hautement incertaine" et donnerait lieu à des négociations "longues et complexes".

afp/rp

(AWP / 14.12.2015 06h21)