GB: nouvelles inculpations pour corruption contre deux ex-cadres d'Unaoil en Irak

Londres - Deux anciens responsables en Irak de la société pétrolière monégasque Unaoil, déjà inculpés de corruption dans une affaire de contrats octroyés à un client, l'ont été aussi concernant un autre client, a annoncé mardi l'organisme britannique chargé de lutter contre la délinquance financière.

Le Serious Fraud Office (SFO) a inculpé Ziad Akle et Basil Al Jarah, deux résidents britanniques, dans le cadre d'une vaste enquête internationale menée par le SFO sur le cabinet de consultants Unaoil.

Les deux hommes sont accusés d'avoir comploté pour verser des pots-de-vin afin que l'entreprise Leighton Contractors Singapore PTE, cliente d'Unaoil, obtienne un contrat d'une valeur de 733 millions de dollars pour construire deux oléoducs dans le sud de l'Irak.

En novembre 2017, Ziad Akle et Basil Al Jarah avaient déjà été inculpés pour corruption, soupçonnés d'avoir organisé le versement de paiements frauduleux afin de garantir l'octroi de contrats à un autre client d'Unaoil, SBM Offshore. Leur mise en cause concernait des faits remontant à la période allant de juin 2005 à août 2011.

Ziad Akle était responsable de l'Irak pour Unaoil et Basil Al Jarah associé-gérant.

Deux autres hommes, Paul Bond et Stephen Whiteley, ont été eux aussi inculpés en novembre dernier par le SFO pour avoir organisé les paiements frauduleux dans le cadre des contrats octroyés à SBM Offshore. Paul Bond était responsable des ventes pour SBM et Stephen Whiteley était vice-président de SBM et responsable d'Unaoil pour l'Irak, le Kazakhstan et l'Angola.

Le résident monégasque Saman Ahsani, qui était directeur commercial d'Unaoil à l'époque, a pour sa part fait l'objet d'un mandat d'extradition de la part du SFO dans cette affaire.

Le SFO a ouvert en mars 2016 une enquête visant Unaoil et l'enquête a été élargie depuis aux activités des groupes d'ingénierie helvético-suédois ABB et britannique Petrofac.

Dans un communiqué datant du 10 octobre 2017, Unaoil avait "démenti vigoureusement" des accusations de corruption relayées dans la presse.


(©AFP / 22 mai 2018 15h01)
News les plus lues